Lors de notre Facebook live de rentrée en septembre 2019, nous avons fait intervenir des lecteurs en direct pour nous raconter leurs derniers voyages en fauteuil roulant.

Celui d’Aurélia en Irlande nous a tous captivés : il faut dire qu’elle fait preuve d’un enthousiasme particulièrement contagieux !

Nous lui avons donc demandé si elle accepterait de nous en dire un peu plus sur le handi road trip en Irlande qu’elle a effectué avec son mari et leur fille, par écrit et en photos. Un grand merci à elle de s’être prêtée au jeu, nous permettant de vous offrir son joyeux récit en terres irlandaises !

Et pour que cela soit encore plus pratique pour vous, nous avons complété ses écrits par des liens utiles sur Internet (lieux touristiques, hébergements, sociétés de transport) et nous vous avons même fait une carte de son circuit sur Google Maps qui reprend l’intégralité de ces informations ! 

Retrouvez le témoignage d’Aurélia dans la vidéo qui suit, de 33min32 à la fin. Place ensuite à son article de blog !

Introduction

A 42 ans j’ai déjà fait de nombreux voyages. Mais si on m’avait dit qu’un jour je serai paniquée à l’idée de prendre l’avion, je ne l’aurais jamais cru.

La raison ? Une ataxie de Friedreich, maladie neurodégénérative rare, qui me prive progressivement de ma motricité, entre autres !

Me voilà depuis quelques années mal marchante sur de très courtes distances et en fauteuil manuel pour les déplacements plus longs. Je reste encore autonome pour tout le reste.

N’étant pas du style à me laisser aller, je devais me fixer un nouveau challenge : faire un voyage en avion avec ma famille. C’est à ce moment-là que Rudy et Julien du blog Handilol ont croisé ma route. Ils ont su venir à bout de mes peurs profondes, me rassurant sur LE point noir pour moi : prendre l’avion avec un fauteuil roulant.

Me voilà décidée, je dois partir VITE ! Mes vacances sont dans 10 jours… Ça fait court pour organiser quelque chose ! Nous contactons une agence de voyages sur Lyon qui nous propose un road trip en Irlande : PARFAIT !

Ainsi, début août 2019, me voilà prête à décoller avec ma petite famille. C’est parti !

Jour 1 – Premier vol en fauteuil roulant et arrivée à Dublin

Notre départ se fait à l’aéroport de Lyon St Exupéry. La prise en charge est immédiate au comptoir d’embarquement.

Une jeune femme souriante nous mène jusqu’aux contrôles de sécurité. Un petit coup de scan par-ci par-là pour vérifier le fauteuil et c’est parti pour la prochaine étape. On nous emmène au pied de l’avion dans un véhicule adapté, toujours dans la bonne humeur. C’est là que je dis au revoir à mon fauteuil qui part en soute.

Je me transfère dans un autre fauteuil, le temps qu’un élévateur me hisse au niveau de la porte de l’avion. De là, je vais ensuite sur un petit fauteuil qui passe parfaitement dans l’allée centrale de l’avion, pour m’amener sans aucune difficulté à mon siège. Etant encore assez mobile, cet exercice n’a pas été un problème. L’opération peut s’avérer plus délicate pour la prise en charge des handicaps moteurs plus lourds. En tous cas, pour nous, c’est ici que les vacances commencent !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

2h20 plus tard, nous voici à Dublin. Là encore, même protocole mais en sens inverse pour sortir de l’avion. Aucun souci. Un taxi adapté nous conduit à notre hôtel en centre-ville, situé à 20 minutes de l’aéroport.

Après nous être reposés un peu, Dublin nous attend et la pluie aussi ! Eh oui, nous sommes en Irlande tout de même ! Mais il en faudra plus pour nous arrêter !

Dublin est une ville fabuleuse de diversité. Le vieux quartier de Temple Bar, sublime, typique et fleuri, laisse soudain place à des buildings peints version street art. C’est superbe ! Le quartier est un peu plus difficile pour le dos car qui dit quartier ancien dit pavés. Ce n’est pas évident en fauteuil manuel, peut-être plus facile en électrique.

Hormis les pavés, nous avançons sans encombre. Les trottoirs sont larges et abaissés, et les feux sont adaptés pour les personnes mal et non voyantes. C’est une belle et grande capitale, avec un restaurant tous les 50 cm : je n’ai jamais vu ça !

Nous finissons par une activité typiquement irlandaise et plutôt sympa : une course de lévriers au Shelbourne Park. Le lieu est accessible grâce à un ascenseur, aucun problème que ce soit pour les fauteuils manuels ou électriques.

Puis nous reprenons un taxi pour rentrer à l’hôtel. Les taxis n’ont aucune réticence à prendre une personne en fauteuil. Dans mon cas, mon fauteuil manuel est plié et rangé dans le coffre. Pour les personnes en fauteuil électrique, il existe une application appelée Free Now qui liste les taxis adaptés disponibles avec une rampe.

Concernant les transports en commun, ils sont bien adaptés d’après les chauffeurs de taxi mais je ne peux pas le confirmer car je ne les ai pas testés.

Hôtel : « Jurys Inn Dublin Parnell Street » à Dublin, 1 nuit (lien Booking)

Grande chambre avec beaucoup de place pour tourner autour du lit, grande salle bain permettant les transferts, grand ascenseur.

Accessibilité top, super hôtel en plein centre-ville. Idéal pour visiter Dublin.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Jour 2 – Début du handi roadtrip dans le Connemara

Nous voilà bien remis du voyage, prêts à en découdre !

Nous récupérons notre voiture de location à Dublin, auprès de la société AVIS. Heureusement, tout a été prévu. C’est un gros SUV avec un grand coffre pour mettre les valises + mon fauteuil manuel. Nous sommes parés, avec notre guide papier en poche.

Il ne reste plus qu’à nous souvenir qu’en Irlande, on roule à gauche ! C’est parti pour l’aventure !

Pour les personnes qui ont un fauteuil électrique, sachez qu’il est possible de louer un véhicule adapté auprès de la société Motability Ireland.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Nous traversons des paysages aussi variés que superbes, des tourbières aux routes désertes.

Nous nous arrêtons dans un endroit magnifique : le monastère de Clonmacnoise. La voilà notre carte postale Irlandaise ! Tout y est : les moutons, les rochers, les vieilles ruines et le vent dans les cheveux ! LIBERTÉ !

L’accueil sur place est génial. Le site est accessible en grande majorité en fauteuil manuel ou électrique, sauf une petite partie. Du coup, on ne nous fait pas payer l’entrée.

En Irlande, si TOUT n’est pas accessible, c’est gratuit ! Cette visite nous met vraiment dans l’ambiance du pays et ce n’est qu’un début !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

On the road again, nous arrivons un peu plus tard dans l’endroit qui restera mon vrai coup de cœur : le Connemara ! Alors pas de nuages noirs qui viennent du nord hein, juste nous et la nature ! Bonheur ultime.

Tout se fait en voiture, c’est un voyage essentiellement contemplatif. L’activité principale est la rando en pleine nature, donc côté accessibilité, ça se limite à rester dehors à contempler (ce qui est largement suffisant).

La liberté de la voiture nous permet de nous arrêter où bon nous semble pour en profiter.

Partout, nous rencontrons des personnes fantastiques qui rendent tous mes déplacements simples et naturels. Bienveillance sera le maître mot de ce séjour.

Hôtel : « Renvyle House Hotel » à Renvyle, 2 nuits (lien Booking)

Superbe cottage au fin fond du Connemara, en pleine nature au bord d’un lac. Cadre enchanteur.

L’accessibilité n’est pas optimale car c’est une vieille bâtisse au charme ancien, avec de vieilles portes en bois assez lourdes et de petits couloirs étroits.

Tout est très cosy et adapté pour mon cas (bien que difficile de tirer les portes toute seule) mais je vois mal des fauteuils électriques circuler ici. De plus, la salle de bain est trop étroite pour des transferts.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Jour 3 – Pause gourmande à Galway et passage par la Sky Road

Nous commençons notre journée par une petite excursion à Galway, ville très touristique vibrante de vie, de musique et de joie.

Nous faisons le circuit gourmand super sympa « Galway Food Tour » avec Sheena, une guide franco-irlandaise pleine de peps et de bonne humeur. Pendant deux heures, elle nous porte de boutiques en pubs pour nous faire découvrir le meilleur de la gastronomie irlandaise, puisse-t-il y en avoir une…

Journée riche en fous rires et en découvertes qui nous laisseront parfois perplexes ! Passer de la gnôle à 80 degrés à 10h du matin et enchaîner avec des huîtres et tout un tas de trucs dont je ne me rappelle plus… Avouez que c’est un peu spécial quand même ! lol

Là encore, tout a été rendu accessible par la bienveillance des irlandais. Le salon de thé est trop petit ? Pas de souci, on sort tout dehors ! Et le plus naturellement du monde, sans me mettre mal à l’aise une seule fois.

Notez toutefois que je ne sais pas si le circuit gourmand de Sheena est faisable en fauteuil électrique, j’ai des doutes. Mais elle peut peut-être l’adapter, il faudrait lui poser la question.

Nous remontons ensuite vers l’hôtel (le même que la veille) dans le Connemara, en passant par la célèbre Sky Road. Conducteurs du dimanche s’abstenir, nous avons eu quelques sueurs froides…

Cette route panoramique porte bien son nom, nous offrant des merveilles. L’océan, les falaises, le vent et parfois de magnifiques et immenses plages de sable fin… Sublime.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Jour 4 – Balade en bateau à la découverte des falaises de Moher

Nous voilà repartis sur des routes panoramiques, nous arrêtant au gré de nos envies, sur des plages, dans des forêts, voir les moutons…

Pour arriver ensuite dans la ville de Doolin où nous devons prendre le bateau pour longer la côte des célèbres falaises de Moher. Ces dernières ne sont pas accessibles par la terre car le chemin de randonnée est très pentu. Je ne le conseille vraiment pas, même avec un fauteuil électrique.

Une passerelle de rien du tout mène à bord du bateau de la compagnie Doolin2Aran Ferries… Oups ! Mais l’équipage ne me laisse pas le temps de dire ouf que deux marins attrapent mon fauteuil et me hissent à bord, sous le regard amusé des passagers qui me regardent fermer les yeux pendant la manœuvre ! Cette fois encore, aucun problème et le commandant me fait même un « hug » (une étreinte) en partant !

Je me suis laissée porter sans aucun souci, tout est simple. Pour une situation plus complexe, l’équipage aurait sans nul doute trouvé une solution, à voir.

Hôtel : « Trump International Golf Links & Hotel Doonbeg Ireland » à Doonbeg, 1 nuit (lien Booking)

L’un des avantages de réserver son séjour à la dernière minute, c’est le surclassement en cas d’annulation de dernière minute ! Hahaha !

Un resort 5 étoiles avec une accessibilité optimale, salle de bain immense et adaptée, literie faite par Dieu lui-même certainement… La meilleure nuit de ma vie ! lol

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Jour 5 – Descente vers Killarney

Nous poursuivons notre traversée de l’Irlande vers l’Est. Nous croisons de nombreux troupeaux de moutons qui s’avèrent très accueillants eux aussi !

Les paysages sont toujours aussi sublimes, notamment lorsque nous passons dans des endroits quasi lunaires sur la route panoramique Slea Head Drive.

Nous faisons toutes les routes possibles et imaginables, cherchant de petits coins de paradis.

Puis nous arrivons à Killarney, notre point de chute pour les 3 prochaines nuits.

Hôtel : « Hotel Killarney » à Killarney, 3 nuits (lien Booking)

Grand complexe familial. Places de parking devant l’entrée. Bonne accessibilité générale, rampes dans les parties communes, WC PMR un peu partout dans l’hôtel. Très grande chambre mais salle de bain un peu petite.

Un bémol qui a vraiment été pénible dans mon cas (mais qui ne serait pas un souci avec un fauteuil électrique) : notre chambre PMR était à l’autre bout du complexe et il fallait arpenter les couloirs pendant longtemps avant de l’atteindre.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Jour 6 – Encore un p’tit tour de bateau à Dingle !

La journée commence par un arrêt à Dingle, joli petit port aux maisons colorées et très animé.

Il nous faut absolument foncer au Murphy’s Ice Cream, meilleur glacier d’Irlande, pour goûter à la délicieuse glace au sel de mer ! Miam, un régal !

Nous en profitons pour faire une autre sortie en mer avec le Dingle Boat Tours qui propose une promenade dans la baie. Encore une fois, l’équipage m’a portée dans le bateau et cette activité n’est donc pas forcément adaptée à tous.

La baie est superbe sous le soleil et nous avons même la chance de voir Fungie, le célébrissime dauphin de la baie ! Par contre, faites attention si vous avez le mal de mer car ça secoue…

Nous reprenons ensuite notre voiture direction la route Skellig Ring, avec ses vues à couper le souffle, pour arriver sur des routes désertes et sans fin.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Jour 7 – Le parc national de Killarney

Je ne le sais pas encore mais ce jour-là, je vais vivre mon autre coup de cœur du séjour : la visite du parc national de Killarney.

A l’entrée du parc, il est possible de louer une calèche car les véhicules motorisés ne sont pas autorisés à circuler à l’intérieur. La calèche est haute et la manœuvre pour accéder aux places assises est périlleuse ! L’équipage me hisse à bord, avec encore une fois toute la bienveillance possible, et me met une petite couverture bien chaude sur les jambes.

Nous voilà partis pour une heure de pure sérénité. Le parc est désert à cette heure-là car il est tôt le matin. On entend juste le bruit des sabots de notre cheval.

Une fois la promenade terminée, je repars une nouvelle fois avec un « hug » de notre cocher, après un échange inoubliable.

Pour les personnes qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas faire de la calèche, il est tout à fait possible de découvrir le parc en empruntant les différents chemins qui le traversent. Le revêtement des routes est relativement correct.

Nous avons ensuite repris notre voiture.

Le reste de notre journée n’a encore été que découverte d’endroits superbes au gré de la route !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Jour 8 – Le château de Blarney

Nous prenons la route vers Cork, en ne manquant surtout pas de nous arrêter au château de Blarney, l’un des plus célèbres d’Irlande.

Le château n’est pas accessible en lui-même mais le site vaut vraiment le déplacement.

Tout autour, il y a de grands chemins bien plats et on trouve des wc adaptés.

Le parc est sublime, le jardin botanique de toute beauté et on peut même faire un tour en forêt sur des sentiers adaptés.

Une journée magique à Blarney, je recommande vraiment !

Nous arrivons sur Cork en début de soirée.

Hôtel : « Imperial Hotel Cork City » à Cork, 1 nuit (lien Booking)

Là encore, c’est une surprise avec un surclassement ultime !

L’hôtel se trouve en plein centre de Cork. La chambre est grande mais l’accessibilité pas optimale.

Il n’y a aucune place pour se garer devant l’entrée de l’établissement et l’ascenseur est bien trop petit pour un fauteuil électrique (je tenais juste en fauteuil manuel).

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Jour 9 – Cork et la visite du Smithwick’s Experience

La journée commence par une balade dans Cork, ville très sympa avec ses maisons aux façades colorées.

Nous ne pouvons pas quitter l’Irlande sans avoir visité une brasserie de bière ! Nous voilà donc partis au Smithwick’s Experience, un musée consacré à la bière irlandaise du même nom.

C’est une visite que nous n’avons pas appréciée outre mesure car elle est difficile d’accès. Nous avons dû emprunter un tout autre chemin que celui du guide, nous faisant remonter la visite à contre sens… On s’est fait spoiler quoi ! Activité que je ne recommande pas spécialement.

Nous avons ensuite poursuivi notre route vers Kilkenny.

Hôtel : « Hotel Kilkenny » à Kilkenny, 1 nuit (lien Booking)

Bel hôtel, bien accessible, avec rampe d’accès à l’entrée. Chambre PMR au rez-de-chaussée, grande salle de bain adaptée, rien à dire… Sauf peut-être que la chambre est à côté de la porte du couloir et collée aux toilettes… Beaucoup de bruit donc !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Jour 10 – Retour à Dublin et fin des vacances !

Les bonnes choses ont une fin paraît-il… Une fois la voiture de location rendue, nous revoilà à l’aéroport de Dublin pour prendre notre vol vers Lyon.

Le voyage retour s’est également très bien déroulé, avec une prise en charge un peu plus hasardeuse à l’arrivée car nous étions 3 personnes PMR à gérer. Mais au final, ça a été très bien.

Nous avons vu tant de belles choses et rencontré tant de belles personnes que j’en oublie beaucoup mais l’Irlande est assurément un pays fantastique.

Accessible si on est en fauteuil manuel ou mal marchant mais en fauteuil électrique on peut également en profiter.

Ce voyage est contemplatif et l’intérêt est surtout dans la beauté des paysages.

L’idéal est de louer une voiture et d’avoir un bon chauffeur. Les autotours organisés en bus sont également très complets, cette solution apporte juste moins de flexibilité. Et il faut aussi s’assurer de l’accessibilité en fauteuil.

Evanouie ma peur de prendre l’avion et remplacée par des projets de voyage !

L’Irlande restera pour moi un immense coup de cœur que je recommande vraiment !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Comme nous, nous espérons que le récit d’Aurélia vous a plu et qu’il vous donnera envie de rouler sur ses traces en Irlande ! Pour préparer votre voyage, vous pouvez consulter la rubrique accessibilité du site Internet ireland.com (en français).

Sachez également que le Cuisle Holiday Centre est un complexe entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite, qui fait partie de l’association irlandaise du fauteuil roulant (The Irish Wheelchair Association). Sur place, il y a des chambres doubles ou triples avec possibilité de matériel médical. Il y a même un jacuzzi accessible grâce à un lève-personne sur rail !

Enfin, n’hésitez pas à partager vos bons plans dans les commentaires si vous avez déjà voyagé en Irlande !

Épingler sur Pinterest

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Cet article vous a plu ? Merci de nous soutenir !

  • Donnez une note sur 5 à l'article en cliquant sur les étoiles ci-dessus ;
  • Partagez-le sur les réseaux sociaux ou envoyez-le par mail ;
  • Faites un don à notre association, y compris un euro symbolique !
  • Faites vos achats en ligne avec PRIZLE pour qu'une partie du montant de vos achats soit reversée sous forme de don à Handilol !
  • Réservez votre prochain hébergement via nos liens Booking ;
  • Faites un achat futur via l’un de nos partenaires : Amazon, Garé comme une merdeMobee TravelTous ErgoWheeliz.

Merci pour votre précieux soutien, nous avons besoin de vous pour continuer à promouvoir le tourisme accessible PMR !

3 Commentaires

  1. LEVEQUE
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • Pinterest
    • Gmail

    Génial ! Merci pour votre site qui est indispensable pour nous changer la vie et nous apporter que du bonheur.

    Réponse
    • Handilol
      • Facebook
      • Twitter
      • LinkedIn
      • Pinterest
      • Gmail

      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire ce gentil message, cela nous touche énormément ! Ravis que le récit de voyage d’Aurélia vous ait plu ! 😀😀

  2. Huguenin Catherine
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • Pinterest
    • Gmail

    Ce récit est un encouragement pour oser partir découvrir d’autres pays.
    MERCI Aurelia

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest