GUIDE DE VOYAGE PMR EUROPE : la Croatie accessible en fauteuil roulant

Date de mise à jour : septembre 2019

Handilomètre de la Croatie

Retrouvez ci-dessous les tendances de l’accessibilité touristique de la ville en fauteuil roulant, d’après notre expérience lors de notre voyage en août 2014.

Rudy a voyagé avec son ancien fauteuil électrique Permobil C300 et nous avons passé une semaine sur place dont quelques jours également à Varsovie.

Légende de la notation

  • 5/5 Parfaitement accessible (code couleur : vert)
  • 4/5 Accessible en grande majorité (code couleur vert)
  • 3/5 Moyennement accessible (code couleur :  orange)
  • 2/5 Beaucoup de difficultés rencontrées (code couleur : rouge)
  • 1/5 Accessibilité très difficile, voire impossible (code couleur : rouge)
*

Transports

  • Liaison aéroport au centre-ville ?/5
  • Transports en commun ?/5
  • Taxis et TPMR ?/5

Voirie

  • Topologie 2,5/5
  • Revêtement routes et trottoirs 3/5
  • Abaissement des trottoirs 3/5

Tourisme

  • Hébergements 2/5
  • Lieux touristiques de type musées 3/5
  • Commerces 2/5
  • WC adaptés 2,5/5
L’été 2014, nous sommes partis en Croatie en voiture. L’idée était de refaire le circuit que j’avais effectué en 2010 sans Rudy. Finalement, nous sommes rentrés plus tôt pour des raisons personnelles et n’avons parcouru que la région de l’Istrie, située au nord. Notre séjour a été relativement court et ne nous a pas permis de dresser un état des lieux complet de l’accessibilité. C’est pourquoi nous n’avons pas mis de note générale à la ville de Rovinj dans laquelle nous avons logé et qu’elle ne figure pas dans le classement général de notre Handilomètre. De plus, il serait totalement utopique de vouloir mettre une note à un pays tout entier ! Ce guide de voyage est donc un peu particulier et beaucoup moins documenté que les autres. Nous avons recensé pour vous les informations collectées sur place en Istrie, des informations trouvées sur Internet d’après l’itinéraire que nous souhaitions suivre et je vous indique le déroulé de mon circuit en 2010 sans Rudy. 

Avant de vous lancer dans un voyage en Croatie, gardez en tête qu’il s’agit d’un périple difficile. Nous vous recommandons de vous concentrer sur une ville en particulier et d’effectuer des recherches approfondies pour être sûr de trouver un hébergement adapté.

L’architecture des bâtiments dans les villes est ancienne et les commerces ont souvent une marche à l’entrée.

La vieille ville de Dubrovnik compte beaucoup d’escaliers et les lacs de Plitvice, merveille naturelle du pays, ne sont malheureusement pas accessibles en fauteuil roulant. 

N’hésitez pas à nous tenir au courant si vous entreprenez ce voyage afin de compléter ce guide et d’aider d’autres lecteurs dans leurs préparatifs !

La Croatie accessible aux PMR : à vous de voter !

Vous avez déjà voyagé en Croatie en fauteuil roulant manuel ou électrique, ou vous marchez avec difficultés mais sans fauteuil ?

Donnez-nous votre sentiment global sur l’accessibilité du pays selon votre situation !

Attention de voter dans une seule catégorie !

Comment trouvez-vous l'accessibilité de la Croatie en fauteuil roulant manuel ?
Comment trouvez-vous l'accessibilité de la Croatie en fauteuil roulant électrique ?
Comment trouvez-vous l'accessibilité de la Croatie lorsqu'on a des difficultés à marcher ?

Préparez votre voyage en fauteuil roulant en Croatie !

1. Informations pratiques

Sites Internet

Office de tourisme de la Croatie : site Internet officiel

Monnaie

La monnaie nationale est la kuna et une kuna équivaut à 100 lipas. Vous pouvez facilement changer de l’argent dans toutes les banques du pays, les bureaux de change, les bureaux de poste et dans presque toutes les agences de voyages, hôtels et campings.

La majorité des établissements et des guichets automatiques accepte également les cartes de crédit, telles Visa, MasterCard, American Express, Diners, etc.

2. Matériel médical et soins

Nous n’avons pas recensé d’informations concernant la location de matériel médical et les soins.

3. Comment venir

Le pays est vaste et s’il existe des vols depuis la France pour rejoindre les grandes villes, il n’est pas facile de se déplacer ensuite à l’intérieur. Si vous souhaitez faire un circuit, nous vous recommandons de partir en voiture, une voiture adaptée étant l’idéal pour éviter les transferts.

On trouve des vols depuis la France vers Split ou Dubrovnik, villes du sud de la Dalmatie qui peuvent être un excellent début pour une première découverte de la Croatie. Nous pensons notamment à la compagnie EasyJet qui proposent ces vols de juillet à septembre.

A ce jour, nous n’avons visité que la région de l’Istrie au nord mais il nous tarde d’aller jusqu’au sud de la Dalmatie, en passant par la formidable merveille naturelle que sont les lacs de Plitvice, même s’ils ne sont pas très accessibles…! Sans oublier une excursion en Bosnie-Herzégovine à Mostar pour une visite poignante, témoignage d’un après-guerre encore récent.

4. Transports en commun

Il nous paraît plus simple de se déplacer en Croatie en voiture. Si cela ne vous est pas possible, voici les solutions qui s’offrent à vous.

Train

Il existe plusieurs lignes mais le train croate a l’inconvénient d’être lent et il ne relie pas toutes les villes (par exemple, pas de liaison avec Dubrovnik). Nous ne l’avons pas testé mais avons trouvé quelques informations concernant son accessibilité. Cette dernière ne semble pas aisée : il n’y a pas forcément d’assistance et pas toujours de rampe pour monter ou descendre du train (voir le témoignage ci-après).

Bus

Nous ne l’avons jamais pris mais d’après nos recherches sur Internet, il semblerait que les bus de villes soient accessibles dans les grandes villes. Par exemple, si vous arrivez en avion à Split, nous avons vu qu’il était possible de rejoindre le centre-ville avec un bus de ville.

Autobus

Le réseau de bus est très développé en Croatie et c’est un moyen incontournable pour se déplacer. Nous n’avons pas trouvé d’informations concernant l’accessibilité.

Bateau

Les villes de la côte ainsi que les îles sont reliées entre elles par des ferries. Bon à savoir : il est également possible de rejoindre la Croatie depuis l’Italie.

En Croatie.com : site Internet avec des informations sur les bus et les ferries

5. Taxis et TPMR

Nous n’avons pas recensé d’informations concernant les taxis et les transports adaptés.

6. Voirie

Nous dressons le constat suivant d’après les quelques villes que nous avons visitées, et d’après le voyage que j’ai effectué sans Rudy en 2010 :
  • le revêtement des sols est lisse dans les villes d’Istrie comme Rovinj, Poreč et Pula, ou encore à Dubrovnik.
  • le centre historique de Rovinj en Istrie est particulièrement en pente et digne de Montmartre ! De plus, les pavés sont très glissants.
  • la vieille ville de Dubrovnik est constituée de deux parties : celle du bas comprend un sol plat et lisse. La partie du haut est inaccessible en raison des nombreux escaliers.

7. Hébergements

La recherche d’un logement accessible est très difficile et nous vous conseillons vivement de bien prévoir où vous allez dormir à l’avance.

Pour notre séjour en Istrie, nous avons loué un appartement sur Airbnb, dans la ville de Rovinj. Il y avait plusieurs marches à l’entrée mais comme nous sommes partis avec le fauteuil manuel et que nous étions plusieurs accompagnateurs, cela n’était pas gênant.

S’il est vrai que l’on peut trouver des chambres chez l’habitant au jour le jour une fois sur place, cela n’est pas possible pour les voyageurs en fauteuil roulant. En effet, nous en avons visité plusieurs et il s’agit souvent de maisons avec des marches à l’entrée. De plus, les salles-de-bain avaient des portes d’entrée avec seulement 60 centimètres de largeur de passage.

Sur le site Internet de l’Association des Paraplégiques et Tétraplégiques de Croatie, une page entière en anglais recense des hébergements adaptés. Nous n’avons contacté aucun établissement et ne pouvons vous dire ce qu’il en est en terme d’accessibilité. Nous vous donnons donc ce lien à titre indicatif.

Nous ne le dirons jamais assez : soyez très vigilants lors de vos recherches d’hébergement ! 

N’hésitez pas à envoyer un mail en mentionnant tous vos besoins et demandez des photos de la salle-de-bains et des WC pour vérifier qu’il y a bien une douche de plain-pied avec un siège de douche, des barres de maintien, de l’espace pour circuler autour de la douche et des WC, etc…

Une fois que vous avez trouvé l’hôtel qui convient à vos besoins, merci de réserver via Booking si possible en utilisant le formulaire de recherche ci-après. Notre travail est entièrement bénévole et nous n’avons aucun soutien financier. Votre réservation via Booking nous permettra de toucher une petite commission et contribuera ainsi au développement de notre site Internet. Merci par avance!

Pour rappel, Booking propose dans la page des résultats le filtre « Equipements pour les personnes handicapées ».

Procédure pour trouver un hébergement PMR soi-même avec le formulaire de recherche Booking

1/ Dans le formulaire Booking ci-dessous, indiquez vos dates et cliquez sur « Rechercher ». Les résultats vont apparaître dans un nouvel onglet.

2/ Indiquez le nombre de voyageurs dans le nouveau formulaire de recherche et cliquez encore une fois sur « Rechercher ».

3/ Filtrez les résultats en cliquant sur « Equipements / équipements pour les personnes handicapées » dans les filtres situés en bas à gauche. Ce filtre n’est malheureusement pas fiable à 100% puisqu’il se base sur la déclaration des hébergements. Soyez vigilant et effectuez les consignes suivantes.

4/ Contactez l’établissement par mail pour vérifier que la chambre PMR est disponible à vos dates et qu’elle répond aux besoins liés à votre handicap.

5/ Réservez via Booking.

6/ Une fois votre réservation finalisée, Booking propose de laisser un message à l’hébergement dans un formulaire de contact : écrivez ici que vous avez besoin de la chambre PMR.

7/ Renvoyez un mail à l’hébergement pour lui demander confirmation de votre réservation Booking pour une chambre PMR.

8. Lieux touristiques

Notre circuit en détail

A ce jour, nous n’avons visité que la région de l’Istrie. Julien ayant déjà été en Croatie en 2010 sans Rudy, nous vous proposons ici le circuit qu’il a effectué, auquel nous avons rajouté des informations sur l’accessibilité que nous avons trouvées. Notez que nous ne parlons pas de la région de la Slavonie où se trouve Zagreb, la capitale.

  • Départ de Lyon, traversée de l’Italie et d’un bout de la Slovénie (bien acheter la vignette automobile à la frontière même si on traverse le pays pour quelques kilomètres, sous peine d’amende !) pour arriver dans la région de l’Istrie : visite de la côte et de l’intérieur sur 4 jours
  • Passage dans le golfe du Kvarner avec une pause sur l’île de Krk (prononcer « keurk »), reliée au continent par un pont (pas besoin donc de prendre un ferry)
  • Dans le nord de la Dalmatie, visite incontournable des magnifiques lacs de Plitvice, merveille naturelle de la Croatie
  • Descente du nord au sud de la Dalmatie en longeant la côte. Arrêts à Zadar, Šibenik, Primoŝten, Trogir, Split, Gradac et Dubrovnik, la perle de l’Adriatique !
  • Entre Zadar et Šibenik, excursion au parc national de Krka (prononcer « keurka »), une autre des merveilles naturelles de la Croatie avec ses chutes d’eau spectaculaires
  • Depuis Dubrovnik, excursion d’une journée en Bosnie-Herzégovine à Mostar

L’Istrie : villes sur la côte

Notre coup de cœur va pour la très jolie ville de Rovinj, petit bijou de l’Istrie et ville parmi les plus visitées du pays. Si vous le pouvez, nous vous conseillons de trouver un logement ici et de rester quelques jours. Vous découvrirez une charmante ville aux façades colorées en bord de mer, avec son centre historique surnommé le « Montmartre croate » (attention aux pavés et aux nombreuses marches), l’Eglise Sainte-Euphémie et son campanile édifié sur le même plan que celui de la cathédrale Saint-Marc à Venise, ou encore sa jolie promenade accessible dans la forêt de Zlatni Rt.

Note : on trouve des WC adaptés sur la place du marché, en ville. Egalement des WC + douche juste avant d’atteindre la forêt de Zlatni Rt : demander la clé à l’accueil de la marina juste à côté.

La presqu’île de Poreč au nord de Rovinj sera l’occasion d’une jolie promenade dans la vieille ville, avec comme site majeur la basilique Euphrasienne et ses mosaïques byzantines à fond d’or.

A la pointe sud de l’Istrie, Pula compte plusieurs monuments historiques datant de l’époque romaine, comme son amphithéâtre romain. A noter que l’on trouve des plages accessibles avec des rampes si vous souhaitez vous baigner ! A l’office du tourisme, on nous a dit qu’il fallait appeler l’association « Društvo tjelesnih invalida » au 0038552/505576 pour se faire prêter un fauteuil de mise à l’eau.

L’Istrie : villes à l’intérieur

Après le littoral, l’intérieur de l’Istrie nous a fait découvrir de beaux paysages verdoyants ainsi que de charmants petits villages, comme à Bale. Côté accessibilité, ce n’est évidemment pas facile dans un village médiéval comme celui-là! Mais on trouve toujours quelques passages moins pavés pour s’imprégner du charme des lieux.

Vous pouvez également vous rendre à Hum, la plus petite ville du monde (!) ou encore dans le village perdu de Kotli avec ses tournesols et son vieux moulin. Munissez-vous bien d’une carte routière avant de partir à l’assaut de certains endroits reculés !

Le Golfe du Kvarner

Après avoir dépassé la ville de Rijeka, rejoignez l’île de Krk (prononcer « Keurk ») grâce au pont qui relie l’île au continent depuis 1980 (la traversée du pont aller-retour coûtait 5€ environ en 2010). Faites une pause-déjeuner à Vrbnik (prononcer « Veurbnik ») : la vue sur l’Adriatique est magnifique depuis ce charmant village médiéval perché sur la rive est de l’île.

Le nord de la Dalmatie

Les lacs de Plitvice

Reprise du trajet en voiture en passant par la ville de Senj pour rejoindre Plitvice. Il s’agit d’une des merveilles naturelles de la Croatie et on ne peut visiter le pays sans s’arrêter dans ce cadre magique ! L’entrée est gratuite pour les personnes en fauteuil roulant.

Trouvez un logement chez l’habitant non loin du site pour effectuer la visite des lacs au plus tôt le lendemain.

Attention ! La visite des lacs n’est pas de tout repos en fauteuil roulant ! Rendez-vous à l’entrée 1, où se trouvent également des WC accessibles,  pour voir la plus grande cascade du site. Si vous le pouvez, continuez sur le chemin environ un quart d’heure pour admirer le canyon dans les lacs inférieurs.

Zadar

Zadar est la petite capitale du nord de la Dalmatie. Cette presqu’île comprend de nombreux monuments historiques, ainsi qu’une curiosité unique en son genre : un orgue maritime dont la musique provient de la mer et du vent !

Le parc national de Krka (prononcer « Keurka »)

Tout comme les lacs de Plitvice, il s’agit d’un endroit à ne pas rater ! En voiture, l’entrée se fait dans le secteur de Lozovac. En principe, une navette conduit les visiteurs depuis la billeterie au site. En montrant votre carte d’invalidité, vous serez autorisé à vous rendre à l’entrée avec votre propre véhicule. Vous vous promènerez ensuite pendant une heure environ sur un réseau de passerelles accessibles avant de vous retrouver devant les spectaculaires chutes de Skradinski Bud.

S’il vous est possible de vous transférer, vous ferez sans doute une baignade inoubliable ! Personnellement, j’en garde un très bon souvenir !

Šibenik

Jolie ville au sud de Zadar mais guère accessible.

Primoŝten

La vue sur la presqu’île est magnifique depuis la route et ce petit village mérite fortement une halte ! Attention, les rues sont très pavées et ça grimpe ! Le sol est plus plat une fois qu’on arrive au sommet de la colline. C’est là qu’on trouve une église, ainsi qu’un cimetière qui donne sur la mer : vue splendide, idéal pour finir la journée !

Trogir

Encore un arrêt incontournable dans cette jolie cité médiévale où vous pourrez passer la nuit et, pourquoi pas, vous régaler d’un délicieux risotto aux langoustines !

Split

Le centre-ville a pour particularité de reposer sur les restes d’un palais vieux de 1600 ans ! Ainsi, on découvre la vieille ville au travers d’un labyrinthe de ruelles et de restes de remparts, avec parfois des pavés…

A noter : deux plages accessibles se trouvent non loin de Split, à Bene et à Žnjan.

Site internet d’une habitante en fauteuil avec carte interactive de la ville (en anglais)

Le sud de la Dalmatie

De nombreuses îles se succèdent le long de la côte en direction du Sud. Parmi les plus connues, on peut citer Brač, Hvar (le Saint Tropez local) ou encore Korčula. Des liaisons entre les îles et le continent sont assurées par des ferries. Je n’ai pas visité ces îles mais rejoint directement Dubrovnik.

Dubrovnik

Surnommée la perle de l’Adriatique, Dubrovnik est sans doute l’une des plus belles villes d’Europe. Saviez-vous que, suite à la guerre, la ville de Toulouse a fait don de plusieurs tonnes de tuiles pour refaire les toits des maisons ?

La vieille-ville est entourée de remparts et de fortifications, les commerces ont souvent une marche à l’entrée et les musées et les églises ne sont pas accessibles. Vous pourrez néanmoins circuler facilement dans les artères principales, sur des ruelles dallées de pierres blanches. Tout n’est pas accessible mais vous serez sous le charme, c’est certain ! 

Excursion en Bosnie-Herzégovine à Mostar

Pour mieux comprendre l’histoire de la Croatie et vous immerger un peu plus dans la réalité d’après guerre, je vous conseille de vous rendre à Mostar, en Bosnie-Herzégovine. A deux heures de route de Dubrovnik, cette ville a beaucoup souffert. Aujourd’hui, la vieille ville a été entièrement restaurée et son vieux pont, symbole de la ville qui a été détruit en 1993, a été reconstruit à l’identique en 2004. On peut voir des plongeurs qui sautent du haut de ses 22 mètres, impressionnant ! Ne manquez pas également de le voir illuminé de nuit !

Le sol de la vieille-ville est constitué de pavés et il vous faudra de l’aide pour traverser le vieux pont, constitué d’une suite de marches. Vous pourrez visiter l’intérieur d’une mosquée (je vous conseille celle de Koski Mehmet Pasa : les personnes qui peuvent grimper tout en haut du minaret ont une vue magnifique sur toute la ville) ou le rez-de-chaussée de la Maison turque avec son bel intérieur et ses tortues dans la cuisine !  

En dehors de la vieille ville, le centre est en cours de restauration et les stigmates de la guerre sont encore très présents, avec de nombreux murs criblés de balles ou des bâtiments laissés à l’abandon. Une visite très poignante et émouvante.

Je vous conseille de dormir une nuit sur place, d’autant plus que les logements sont bon marché.

Après Mostar, prenez l’autoroute pour traverser plus rapidement la Croatie en sens inverse et rentrer en France !

Liens utiles

9. Commerces et restaurants

Commerces

Les commerces ont très souvent une ou plusieurs marches à l’entrée, ce qui rend leur accès difficile en fauteuil roulant. Note : pour pallier au manquement d’accessibilité de certaines villes et franchir une marche à l’entrée d’un commerce ou un trottoir non abaissé à un passage piéton, nous emmenons avec nous une rampe pliable portable très pratique qui se range à l’arrière du fauteuil.

Gastronomie

  • La salade d’Istrie avec du jambon fumé et des tomates qui ont vraiment le goût de la tomate (!)
  • Les ćevapčići : petites boulettes de viande hachée avec des oignons ;
  • Le poisson et les fruits de mer : le risotto aux langoustines est délicieux !
  • Les crêpes sont souvent proposées au dessert, ce qui n’est pas pour nous déplaire !

10. WC

Nous n’avons pas recensé d’informations concernant les WC adaptés au niveau national ou local.

Toutefois, nous avons été agréablement surpris lors de notre séjour à Rovinj de trouver des toilettes publiques avec wc adaptés vers la vieille ville, ainsi que des wc et une douche adaptés du côté de la plage.  

Soutenez Handilol et le tourisme accessible !

Avec Handilol, nous avons fait le pari audacieux et dangereux pour l'équilibre financier de notre association de donner l’intégralité de nos informations gratuitement. Nous considérons que le handicap est déjà suffisamment compliqué à vivre au quotidien et nous ne voulons pas que les gens perdent un temps fou à organiser leurs prochaines vacances, voire renoncent complètement à partir.

Notre blog existe depuis 2012 et nous sommes motivés plus que jamais ! Mais pour continuer à alimenter gratuitement et régulièrement notre site et nos réseaux sociaux, nous avons besoin de votre aide !

Voyagez malin et serein en fauteuil roulant avec nos autres articles de blog !

Prendre l'avion en fauteuil roulant : notre guide complet !

Lire l'article

Rampe d’accès PMR : la rampe pliable portable Stepless !

Lire l'article

Conseils voyage handicap : partez l'esprit tranquille !

Voir tous les articles

Equipement PMR utile en voyage : simplifiez-vous le quotidien !

Voir tous les articles

Besoin d’un guide de voyage généraliste sur la Croatie ?

Lorsque nous préparons nos voyages, nous regardons beaucoup de blogs sur Internet, qu’ils soient spécialisés handicap ou pas. Rudy est imbattable pour dénicher des bons plans dessus !

Nous avons pour habitude d’acheter le guide Lonely Planet au format poche. Cela nous aide à identifier les quartiers à explorer, les principaux sites culturels à visiter, et à repérer de bonnes adresses shopping et restaurants !

Autre incontournable, le Guide du Routard comprend désormais des photos et des idées d’itinéraires par les lecteurs. Le Guide Vert de Michelin est dédié aux voyageurs qui parcourent le pays avec leur véhicule.

Guide Lonely Planet - Croatie

Voir le guide sur Amazon à 16,00 €

Guide du Routard - Croatie

Voir le guide sur Amazon à 14,20 €

Guide Vert - Croatie

Voir le guide sur Amazon à 17,90 €

Petit Futé - Croatie

Voir le guide sur Amazon à 12,95 €

Révisez votre anglais et votre croate!

Il existe plusieurs cahiers d’exercices Bled pour apprendre les langues étrangères. Nous utilisons celui d’espagnol et le trouvons tout à fait approprié pour les adultes. Nous avons également acheté celui d’italien, qui regroupe les niveaux 5ème à la 3ème en un seul cahier.

Si vous recherchez quelque chose de plus poussé, Assimil est une méthode d’auto-apprentissage incontournable. Les fichiers audio des leçons sont disponibles en option et permettent d’améliorer sa prononciation. J’ai travaillé mon roumain avec la collection « Sans peine » et je la recommande vivement.

Vous trouvez dommage de parler anglais en Croatie et aimeriez dire quelques mots de croate ? Les guides de poche Assimil proposent l’essentiel du vocabulaire pour se faire comprendre au quotidien.

Vous trouvez les livres ringards et préférez un apprentissage avec les nouvelles technologies ? Optez pour les sites Internet et applis mobile Babbel et Duolingo !

Vous avez beau essayer mais vous n’arrivez pas à aligner trois mots ?! Plus besoin de parler avec Le Routard et son guide illustré G’Palémo ! Il vous suffit de montrer des dessins, regroupés en cinq thématiques du quotidien.

Enfin, le Lonely Planet a mis en ligne un guide numérique gratuit qui comprend tous les mots utiles en voyage lorsqu’on est en situation de handicap, traduits en 35 langues ! Vous pouvez télécharger le guide sur ce lien (pdf, 2 Mo).

A présent, à vous de jouer !

Cahier Bled - Anglais 6ème

Voir le livre sur Amazon à 4,95 €

Méthode Assimil - Anglais

Voir le livre sur Amazon à 26,90 €

Assimil - Croate de poche

Voir le livre sur Amazon à 9,00 €

Guide du Routard - G'Palémo

Voir le livre sur Amazon à 5,00 €

Notre blog Handilol fait partie du programme Partenaire Amazon. Cela signifie que si vous effectuez un achat sur Amazon après avoir cliqué sur l'un de nos liens d'affiliation, il se peut que nous percevions une petite commission, sans que cela ne vous coûte plus cher. C'est un moyen simple de nous soutenir pour vous proposer toujours plus de contenu gratuit : merci par avance !

Épingler sur Pinterest

Attendez ! Ne partez pas encore !

Ce guide de voyage vous a plu ? Merci de soutenir notre travail !

  • Aidez-nous à compléter notre guide et à le mettre à jour pour qu'il aide d'autres lecteurs à mobilité réduite, en nous partageant par mail toute information utile.
  • Donnez une note sur 5 au guide en cliquant sur les étoiles ci-dessus ;
  • Partagez-le sur les réseaux sociaux ou envoyez-le par mail ;
  • Réservez votre prochain hébergement via nos liens Booking ;
  • Faites un don à notre association, y compris un euro symbolique !
  • Faites vos achats sur Internet avec l'extension Prizle et les commissions des sites marchands seront reversées à notre association sous forme de don, sans que cela ne vous coûte 1 centime !

Merci pour votre précieux soutien, nous avons besoin de vous pour continuer à promouvoir le tourisme accessible PMR !

Rudy et Julien 🙂🙂