GUIDE DE VOYAGE PMR EUROPE : Budapest accessible en fauteuil roulant

Handilomètre de Budapest : 2,9/5

Retrouvez ci-dessous les tendances de l’accessibilité touristique de la ville en fauteuil roulant, d’après notre expérience lors de notre voyage en juillet 2016.

Rudy a voyagé avec son ancien fauteuil électrique Permobil C300 et nous avons passé quatre jours sur place.

Légende de la notation

  • 5/5 Parfaitement accessible (code couleur : vert)
  • 4/5 Accessible en grande majorité (code couleur vert)
  • 3/5 Moyennement accessible (code couleur :  orange)
  • 2/5 Beaucoup de difficultés rencontrées (code couleur : rouge)
  • 1/5 Accessibilité très difficile, voire impossible (code couleur : rouge)
*

Transports : 3/5

  • Liaison aéroport au centre-ville 3/5
  • Transports en commun 3/5
  • Taxis et TPMR 3/5

Voirie : 3,3/5

  • Topologie 3,5/5
  • Revêtement routes et trottoirs 4/5
  • Abaissement des trottoirs 2,5/5

Tourisme : 2,3/5

  • Hébergements 2/5
  • Lieux touristiques de type musées 4/5
  • Commerces 1,5/5
  • WC adaptés 1,5/5

Bilan mitigé pour Budapest. S’il est relativement facile de trouver un hébergement et de se déplacer avec les transports en commun à condition de ne pas prendre le métro, la voirie est assez aléatoire : le revêtement des trottoirs est plutôt lisse mais selon les quartiers, beaucoup ne sont pas abaissés et obligent à faire des détours.

Enfin, les commerces ont souvent une marche à l’entrée et le manque de WC publics adaptés se fait cruellement ressentir.

Budapest accessible aux PMR : à vous de voter !

Vous avez déjà voyagé à Londres en fauteuil roulant manuel ou électrique, ou vous marchez avec difficultés mais sans fauteuil ?

Donnez-nous votre sentiment global sur l’accessibilité de la ville selon votre situation !

Attention de voter dans une seule catégorie !

Comment trouvez-vous l'accessibilité de Budapest en fauteuil roulant manuel ?
Comment trouvez-vous l'accessibilité de Budapest en fauteuil roulant électrique ?
Comment trouvez-vous l'accessibilité de Budapest lorsqu'on a des difficultés à marcher ?

Préparez votre voyage en fauteuil roulant à Budapest !

1. Informations pratiques

Sites Internet

Spécialités

Les Ruin Pubs

Nous avons logé dans le quartier juif, et sans le savoir, c’était LE lieu branché pour sortir le soir ! Ici, les ruin pubs (ou bars de ruine) sont monnaie courante : ce sont des bars qui ont été aménagés dans d’anciens immeubles tombés en ruine, d’où leur nom. La déco est soignée, et l’ambiance festive chaque soir de la semaine à partir d’une certaine heure… Ces lieux alternatifs nous ont, une fois encore, rappelé le Berlin que nous aimons tant ! Le plus connu s’appelle Szimpla et il se trouve à côté des food trucks dont nous parlons dans le paragraphe précédent.

2. Matériel médical et soins

Location de matériel

Contactez le centre de réhabilitation MEREK pour louer un scooter électrique

Réparation de fauteuils roulants

En cas  de problème avec votre fauteuil pendant votre séjour ou pour tout autre besoin spécial, contactez l’ONG MEOSZ par mail à : international@meosz.hu

3. Comment venir

Venir en avion jusqu’à Budapest

Le plus simple et le plus économique est de venir en avion. Depuis la France, Easy Jet a ouvert deux liaisons depuis Paris et Lyon. 

Se rendre de l’aéroport de Budapest au centre-ville

Il faut prendre trois bus différents pour rejoindre le centre et le trajet dure 1h/1h15 environ, selon le temps d’attente entre les correspondances :

– Bus 200E à la sortie de l’aéroport jusqu’à l’arrêt « Kobanya-Kipest »

– Bus 148 jusqu’à l’arrêt « Kos Karoly tér »

– Bus 99 jusqu’à l’arrêt « Blaha Lujza tér M ». Lorsqu’on sort à l’arrêt du bus 148, l’arrêt du bus 99 se trouve sur le même trottoir quelques mètres plus loin.

Nous avons réalisé ce trajet en sens inverse, le jour de notre retour, et il s’est bien déroulé. Les bus étaient bien accessibles et les conducteurs sympathiques : ils ont pris le temps à chaque fois d’installer la rampe, avec le sourire. Le trajet étant long, veillez à prévoir suffisamment de temps pour rejoindre l’aéroport !

Pour l’achat des tickets, voir la rubrique « transports » plus haut.

Note : lorsqu’on descend du bus 200E à l’arrêt « Kobanya-Kipest », on trouve la ligne numéro 3 du métro. Malheureusement, il s’agit de la seule station de toute la ligne équipée d’un ascenseur… Impossible donc de la prendre puisqu’on ne peut pas descendre à l’arrivée! Nous espérons que cela changera dans un futur proche.

Note n°2 : solution plus chère (31€ l’aller simple) mais moins contraignante, la société de transport Guruló Lábak effectue le trajet de l’aéroport au centre de Budapest dans un véhicule adapté pour les fauteuils électriques. Testé et approuvé par notre amie Blandine du blog Mille découvertes sur 4 roulettes !

Voyager en train jusqu’à Budapest

Nous concernant, la visite de Budapest faisait partie d’un voyage dans plusieurs pays d’Europe de l’Est. Nous avons donc pris le train depuis Bratislava : bien penser à réserver l’assistance au préalable par Internet pour monter à bord. 

Nous avons acheté le billet le jour même de notre départ, directement en gare de Bratislava. Le personnel aux guichets de vente ne parlait pratiquement pas anglais et nous avons eu un peu de mal à nous faire comprendre. Nous avons payé 17,10 € chacun.

Ensuite, nous sommes allés directement sur le quai numéro un et avons attendu qu’un membre du personnel de la gare se signale auprès de nous : il était facilement reconnaissable grâce à un uniforme orange. Un élévateur permet de monter à bord du train, dans un compartiment spécial PMR, qui comprend 2 emplacements fauteuil avec ceinture de sécurité. Les WC PMR sont assez grands. 

Le trajet dure 2h40. Une fois arrivés, l’assistance n’est pas venue de suite : ne pas hésiter à se manifester. Pour sortir de la gare, ne pas prendre la sortie principale car elle comprend des marches. La sortie accessible se trouve sur le quai numéro 6, vers un petit restaurant qu’il faut traverser pour rejoindre la rue.

Depuis la gare de Budapest Keleti, il est facile de rejoindre le centre-ville et la voirie est agréable dans ce secteur.

4. Transports en commun

Acheter des titres de transport

Nous avons acheté nos billets aux bornes automatiques, à l’entrée d’une station de métro, par carte bancaire. 

Un ticket pour un trajet coûte 350 Ft (1,08 €) et 10 tickets coûtent 3000 Ft (9,66€).

Attention : un ticket = un trajet sur un seul bus. Si vous prenez deux bus différents, achetez un ticket avec un transfert appelé « ticket transfert » en anglais : son prix est de 530 Ft (1,71 €). 

Pour aller de l’aéroport au centre-ville, il faut prendre 3 bus différents : cela revient à acheter un ticket simple (pour un bus) et un ticket avec transfert (pour deux bus), ce qui fait bien trois bus au total.

Site des transports en commun de Budapest, rubrique accessibilité

Bus

Des bus avec plancher bas et une rampe amovible circulent sur pratiquement toutes les lignes. Dans les anciens modèles, le conducteur vient mettre en place une rampe pliable et amovible qui se trouve dans sa cabine : assez étonnant! Dans les bus plus récents, la rampe amovible se trouve déjà au sol et le conducteur vient la déployer. A l’intérieur, il y a un emplacement pour un fauteuil.

Tramway

Les lignes 4 et 6 sont totalement accessibles tandis que les lignes 1, 3, 17 et 19 le sont partiellement.

Nous n’avons pas pris le tramway mais pour les lignes accessibles 4 et 6, nous avons observé deux modèles : un avec rampe amovible au sol que le conducteur vient mettre en place et un où le quai est au même niveau que la rame. Ces deux lignes empruntent de grands boulevards de Budapest, ce qui est très pratique pour les visites.

Métro

Une seule ligne de métro sur les 4 existantes est totalement accessible avec des ascenseurs à chaque station : il s’agit de la ligne 4. Une fois sur le quai, ce dernier se trouve au même niveau que la rame, ce qui nous a fait très plaisir! Les portes ne s’ouvrent pas automatiquement au moment de la descente : cela peut être gênant si on n’arrive pas à appuyer sur le bouton d’ouverture et qu’il n’y a pas d’autre passager pour le faire.

Notre expérience

Comme notre hébergement était très central, nous n’avons pas eu besoin de prendre les transports pendant notre séjour. Toutefois, nous avons grandement apprécié prendre le bus, très accessible, pour aller de l’aéroport au centre-ville. Nous avons également testé le métro sur la ligne 4, sans problème.

5. Taxis et TPMR

Nous n’avons pas trouvé de compagnie de taxi ayant des véhicules adaptés. En revanche, c’est le cas la société de transport Guruló Lábak.

Il est également possible de contacter l’ONG MEOSZ par mail à : international@meosz.hu

6. Voirie

Topologie de la ville

Certains quartiers touristiques de Budapest sont situés en hauteur dont celui de Buda où se situe notamment le palais royal. Le déplacement en fauteuil roulant manuel sera difficile. Revêtement des routes et des trottoirs Le revêtement des trottoirs est plat et régulier la plupart du temps. Abaissement des trottoirs

Les trottoirs sont plus ou moins abaissés selon les différents quartiers que nous avons traversés. Il nous est souvent arrivés de faire des détours pour éviter des obstacles ou d’installer notre rampe amovible.

– Place Blaha Lujza tér : il est impossible de traverser la route à ce croisement, lorsqu’on vient de la rue Rákóczi út et qu’on veut aller à József krt. Le détour fait perdre beaucoup de temps!

 – Pont des Chaînes, côté Pest : nous n’avons pas trouvé de trottoirs abaissés pour rejoindre le pont, alors qu’il s’agit d’un passage très touristique pour accéder au château de l’autre côté. Nous avons été obligés de rouler sur la route alors qu’il y a beaucoup de circulation à cet endroit : très dangereux…

7. Hébergements

Nos recherches ont été assez faciles. Nous avons dormi à l’hôtel Ibis Budapest City. Le tarif était de 52€ environ la nuit pour 2, petit-déjeuner inclus : nous avons trouvé une offre spéciale directement sur le site du groupe Accor, un mois à l’avance.

  • A l’entrée, un élévateur permet de rejoindre l’accueil au premier étage. Il est également possible de passer par une porte de service à droite de l’entrée principale, pour éviter l’élévateur (il y a une pente à cet endroit). 
  • L’ascenseur est un peu étroit avec un fauteuil électrique : nous avons dû enlever les pieds du fauteuil pour rentrer.
  • La chambre était petite (nous avons eu la numéro 104). La salle-de-bains et les WC étaient dits adaptés mais il n’y avait pas d’espace latéral pour se transférer sur le siège de douche, en raison des wc sur la droite (voir photo ci-dessous) : cela peut être gênant selon vos possibilités de transfert. Nous conseillons néanmoins cet hôtel pour sa proximité des transports en commun et du centre-ville.

Note : préférer cet hôtel à l’hôtel Ibis Styles non loin, dont la salle-de-bain de la chambre PMR comprend une baignoire, comme l’a découvert une fois sur place notre amie Blandine.

Nous ne le dirons jamais assez : soyez très vigilants lors de vos recherches d’hébergement ! 

N’hésitez pas à envoyer un mail en mentionnant tous vos besoins et demandez des photos de la salle-de-bains et des WC pour vérifier qu’il y a bien une douche de plain-pied avec un siège de douche, des barres de maintien, de l’espace pour circuler autour de la douche et des WC, etc…

Une fois que vous avez trouvé l’hôtel qui convient à vos besoins, merci de réserver via Booking si possible en utilisant le formulaire de recherche ci-après. Notre travail est entièrement bénévole et nous n’avons aucun soutien financier. Votre réservation via Booking nous permettra de toucher une petite commission et contribuera ainsi au développement de notre site Internet. Merci par avance!

Pour rappel, Booking propose dans la page des résultats le filtre « Equipements pour les personnes handicapées ».

Procédure pour trouver un hébergement PMR soi-même avec le formulaire de recherche Booking

1/ Dans le formulaire Booking ci-dessous, indiquez vos dates et cliquez sur « Rechercher ». Les résultats vont apparaître dans un nouvel onglet.

2/ Indiquez le nombre de voyageurs dans le nouveau formulaire de recherche et cliquez encore une fois sur « Rechercher ».

3/ Filtrez les résultats en cliquant sur « Equipements / équipements pour les personnes handicapées » dans les filtres situés en bas à gauche. Ce filtre n’est malheureusement pas fiable à 100% puisqu’il se base sur la déclaration des hébergements. Soyez vigilant et effectuez les consignes suivantes.

4/ Contactez l’établissement par mail pour vérifier que la chambre PMR est disponible à vos dates et qu’elle répond aux besoins liés à votre handicap.

5/ Réservez via Booking.

6/ Une fois votre réservation finalisée, Booking propose de laisser un message à l’hébergement dans un formulaire de contact : écrivez ici que vous avez besoin de la chambre PMR.

7/ Renvoyez un mail à l’hébergement pour lui demander confirmation de votre réservation Booking pour une chambre PMR.

8. Lieux touristiques

Budapest est une ville immense et passionnante : prévoyez un minimum de trois jours plein pour en avoir un bon aperçu !

Office de tourisme

L’office de tourisme se trouve au numéro 2 de la rue Sütő, à 600m de la Basilique Saint-Etienne. Il n’est malheureusement pas accessible. Julien est donc allé se renseigner seul : il n’y a pas de brochure spécifique sur le handicap mais on lui a photocopié un compte-rendu sur l’accessibilité, rédigé en anglais par l’ONG MEOSZ, qui reprend ce qu’on peut trouver sur le site de l’association. La visite à l’office n’est donc pas forcément utile, sauf pour prendre un plan de la ville et une brochure d’informations générales, s’il n’y en a pas à votre hôtel.

Nous vous proposons ci-après un aperçu des attractions majeures à voir à Budapest : la liste est loin d’être complète tant la ville a à offrir, n’hésitez pas à consulter vos guides de voyages préférés !

Côté Buda

  • Le Pont des Chaînes traverse le Danube et permet de rejoindre le funiculaire, accessible en fauteuil, pour gravir la colline de Buda. Une fois en haut, on se trouve dans le quartier du Château : la promenade en fauteuil est difficile dans ce secteur en raison du sol extrêmement pavé. Un chemin relie le Palais royal, qu’il est possible de visiter, à l’Eglise Mathias, dont l’entrée accessible et gratuite se fait sur le côté droit : l’intérieur est magnifique. En sortant de l’église, se diriger juste à côté au Bastion des Pêcheurs, splendide ensemble d’inspiration médiévale, avec une belle vue panoramique sur la ville, dont le Parlement. 
  • Plus au sud, le Mont Gellért, accessible avec le bus 27, offre également une belle vue sur la ville. La Statue de la Liberté de Budapest se dresse au sommet du Mont et derrière elle se trouve une Citadelle. En bas, vers la place Gellért, la Chapelle de la Roche est accessible par une pente de 10% et il y aurait des WC PMR (information non vérifiée).
  • Plus au nord, le pont Marguerite est agréable à traverser avec sa vue sur le Parlement. Marcher du côté gauche (Buda dans le dos) pour atteindre l’Ile Marguerite : cet espace de verdure est un lieu agréable pour manger une glace aux beaux jours, tout en regardant la fontaine musicale s’animer chaque début d’heure!
  • Encore plus au nord, le Musée d’Aquincum est un parc archéologique partiellement accessible avec des vestiges romains. Prendre le bus 106 pour y aller.

Côté Pest

  • Le Parlement, dont la visite est possible en réservant à l’avance, est le site emblématique de Pest. Nous recommandons fortement de l’admirer de jour comme de nuit, tout comme le Château de Buda : magique ! Il est possible de se promener sur le quai du Danube, juste en-dessous : on découvre alors 60 paires de chaussures en fer, oeuvre qui commémore les victimes fusillées dans le Danube pendant la seconde guerre mondiale.
  • Dans le centre, les grandes artères commerçantes ne manquent pas. La Basilique Saint-Etienne est un incontournable, tout comme la Grande Synagogue, à côté du Mémorial de l’Holocauste, dans le quartier juif.
  • L’avenue Andrássy est longue de plus de 2km et bordée de beaux bâtiments. On y trouve notamment l’Opéra national hongrois et la maison de la Terreur, tous deux accessibles. Tout au nord de l’avenue se trouve la Place des Héros avec son immense colonne et ses statues, le tout entouré du Musée des Beaux-Arts et de la Galerie d’Art, tous deux accessibles. La balade se poursuit juste après la place dans le Bois-de-Ville, poumon vert de la ville où se trouvent les célèbres Bains Széchenyi (voir rubrique suivante pour l’accessibilité en détail des Bains).

Liens Utiles

Guide de voyage par Lyon City Crunch

9. Commerces et restaurants

Commerces

Les commerces ont très souvent une marche à l’entrée, parfois plusieurs. De plus, certains établissements se trouvent au sous-sol! Nous vous conseillons de venir aux beaux jours, lorsqu’il est possible de manger ou de prendre un verre en terrasse. Si vous êtes en fauteuil manuel, vous pourrez peut-être plus facilement passer la marche à l’entrée des commerces, contrairement à nous qui étions en fauteuil électrique.  Note : pour pallier au manquement d’accessibilité de certaines villes et franchir une marche à l’entrée d’un commerce ou un trottoir non abaissé à un passage piéton, nous emmenons avec nous une rampe pliable portable très pratique qui se range à l’arrière du fauteuil.

Restaurants

Goulach, ragoûts, paprika, foie gras, crêpes… sont des noms qui reviennent fréquemment dans la cuisine hongroise ! L’avantage d’être dans une ville multi ethnique comme Budapest, c’est également la possibilité de goûter à d’autres saveurs étrangères, notamment dans le quartier juif. Vous trouverez ci-dessous quelques adresses que nous avons aimées, et si vous n’en avez pas assez, nous vous proposons de consulter l’article de Blandine où elle nous révèle ses coups de coeur gastronomiques !

Nagyi Kifózdéje vers l’extrémité du pont Marguerite, côté Buda (adresse : au n°36 de la rue Frankel Leó).

  • Entrée : petite marche à l’entrée qu’il est possible de passer en fauteuil électrique. 
  • Intérieur : circulation aisée.
  • wc adaptés : non
  • Réservation sur lafourchette : non
  • Cuisine : Voilà une adresse typique comme on aime, loin des quartiers touristiques : cette cantine hongroise sert une cuisine traditionnelle, faite maison devant vous ! Menu pour 1300 forint environ, soit 4€ pour une soupe au choix et un plat chaud. A ce prix-là, nous avons même pris une crêpe chacun pour le dessert ! Attention toutefois, car le menu n’est écrit qu’en hongrois… Heureusement pour nous, nous avons fait la connaissance de Joseph, jeune français venu s’installer à Budapest, qui parle couramment hongrois et qui mangeait là au moment où nous devions passer commande !

Mazel Tov dans le quartier juif (adresse : Akácfa utca 49). 

  • Entrée : il faut pouvoir franchir deux fois une marche à l’entrée : nous n’aurions pas pu y aller sans notre rampe amovible
  • wc adaptés : circulation plus ou moins facile selon les allées.
  • Réservation sur lafourchette : non
  • Cuisine : excellent restaurant juif dans un cadre magnifique, à petits prix : nous avons beaucoup aimé! A gauche de l’entrée de Mazel Tov se trouve un restaurant de burgers, au fond d’une cour : nous ne l’avons pas testé mais un budapestois d’adoption nous a dit qu’on mangeait ici les meilleurs burgers de la ville! 
Taverna Dyonisos dans le quartier de Belvàros, sur le quai (adresse : Belgrád rkp 16).
  • Entréeune marche à franchir à l’entrée suivie d’un ressaut
  • Intérieur : allées étroites.
  • wc adaptés : non
  • Réservation sur lafourchette : non
  • Cuisine : restaurant grec dans un cadre méditerranéen fort sympathique! Il y en a pour tous les budgets, la cuisine est bonne et le service attentionné
Karaván dans le quartier juif (adresse : Kazinczy utca 18).
  • Entréeune marche à franchir à l’entrée suivie d’un ressaut
  • Intérieur : circulation plus ou moins facile selon les allées.
  • wc adaptés : non
  • Réservation sur lafourchette : non
  • Cuisine : ce lieu insolite est une grande cour remplie de food trucks : il n’y a plus qu’à se laisser tenter et à s’installer aux grandes tables qui se dressent au milieu ! Ce n’est pas de la grande cuisine mais l’endroit est vraiment convivial et nous nous sommes sentis comme dans un biergarten à Berlin ^^

10. WC

C’est un point essentiel à améliorer selon nous. En effet, s’il est possible de trouver des wc adaptés dans les lieux culturels, cela devient très difficile en ville : nous n’avons vu qu’une seule fois une sanisette…

Voici une liste de WC PMR établie par l’ONG MEOSZ :

  • Château de Buda, rue Palota (côté Buda)
  • Gare de Budapest – Déli (côté Buda)
  • Gare de Margit híd, budai hídfő (vers le pont Marguerite, côté Buda)
  • Basilique Saint-Etienne : lorsque la Basilique est devant soi, une sanisette se trouve dans la rue qui longe le côté droit de l’édifice (côté Pest)
  • Place des Héros, « Budapest Info Pont » : sur le côté droit de la place, derrière la Galerie d’Art. Payant (prévoir de la monnaie). Ouverture : du dimanche au mardi 10h-18h et du vendredi au samedi 10h-20h (côté Pest)

Démarrez votre recherche d’hébergement à Budapest sur Booking !

La carte ci-dessous ne permet pas de filtrer les logements PMR. Après avoir entré vos dates, cliquez sur "rechercher" pour que le site Internet Booking s'ouvre dans un nouvel onglet. Vous aurez alors accès au filtre "accessible en fauteuil roulant" en bas de la colonne de gauche.

Si vous faites la recherche depuis un mobile, cela va ouvrir l'appli Booking. Cliquez sur "Filtrer", "voir plus" dans "Equipements" et "Equipements pour les personnes handicapées".

Besoin d'aide ? Consultez notre article détaillé "Comment trouver et réserver un logement accessible PMR sur Booking" !

Booking.com

Soutenez Handilol et le tourisme accessible !

Avec Handilol, nous avons fait le pari audacieux et dangereux pour l'équilibre financier de notre association de donner l’intégralité de nos informations gratuitement. Nous considérons que le handicap est déjà suffisamment compliqué à vivre au quotidien et nous ne voulons pas que les gens perdent un temps fou à organiser leurs prochaines vacances, voire renoncent complètement à partir.

Notre blog existe depuis 2012 et nous sommes motivés plus que jamais ! Mais pour continuer à alimenter gratuitement et régulièrement notre site et nos réseaux sociaux, nous avons besoin de votre aide !

Regardez la vidéo reportage de notre circuit en Europe de l’Est !

Tous nos articles de blog sur l’accessibilité à Budapest en fauteuil roulant

Idées de visites à Budapest : résumé de notre séjour

Lire l’article (prochainement)

Logements accessibles PMR à Budapest : notre sélection (vérifiés par nos soins)

Lire l’article (prochainement)

Voyagez malin et serein en fauteuil roulant avec nos autres articles de blog !

Prendre l'avion en fauteuil roulant : notre guide complet !

Lire l'article

Rampe d’accès PMR : la rampe pliable portable Stepless !

Lire l'article

Conseils voyage handicap : partez l'esprit tranquille !

Voir tous les articles

Equipement PMR utile en voyage : simplifiez-vous le quotidien !

Voir tous les articles

Besoin d’un guide de voyage généraliste sur Budapest ?

Lorsque nous préparons nos voyages, nous regardons beaucoup de blogs sur Internet, qu’ils soient spécialisés handicap ou pas. Rudy est imbattable pour dénicher des bons plans dessus !

Nous avons pour habitude d’acheter le guide Lonely Planet au format poche. Cela nous aide à identifier les quartiers à explorer, les principaux sites culturels à visiter, et à repérer de bonnes adresses shopping et restaurants !

Autre incontournable, le Guide du Routard comprend désormais des photos et des idées d’itinéraires par les lecteurs.

Guide Lonely Planet - Budapest

Voir le guide sur Amazon à 8,99 €

Lonely - Budapest et la Hongrie

Voir le guide sur Amazon à 20,00 €

Guide du Routard - Budapest

Voir le guide sur Amazon à 9,90 €

Guide Vert - Budapest

Voir le guide sur Amazon à 9,90 €

Révisez votre anglais et votre hongrois !

Il existe plusieurs cahiers d’exercices Bled pour apprendre les langues étrangères. Nous utilisons celui d’espagnol et le trouvons tout à fait approprié pour les adultes. Nous avons également acheté celui d’italien, qui regroupe les niveaux 5ème à la 3ème en un seul cahier.

Si vous recherchez quelque chose de plus poussé, Assimil est une méthode d’auto-apprentissage incontournable. Les fichiers audio des leçons sont disponibles en option et permettent d’améliorer sa prononciation. J’ai travaillé mon roumain avec la collection « Sans peine » et je la recommande vivement.

Vous trouvez dommage de parler anglais en Hongrie et aimeriez dire quelques mots de hongrois ? Les guides de poche Assimil proposent l’essentiel du vocabulaire pour se faire comprendre au quotidien.

Vous trouvez les livres ringards et préférez un apprentissage avec les nouvelles technologies ? Optez pour les sites Internet et applis mobile Babbel et Duolingo !

Vous avez beau essayer mais vous n’arrivez pas à aligner trois mots ?! Plus besoin de parler avec Le Routard et son guide illustré G’Palémo ! Il vous suffit de montrer des dessins, regroupés en cinq thématiques du quotidien.

Enfin, le Lonely Planet a mis en ligne un guide numérique gratuit qui comprend tous les mots utiles en voyage lorsqu’on est en situation de handicap, traduits en 35 langues ! Vous pouvez télécharger le guide sur ce lien (pdf, 2 Mo).

A présent, à vous de jouer !

Cahier Bled - Anglais 6ème

Voir le livre sur Amazon à 4,95 €

Méthode Assimil - Anglais

Voir le livre sur Amazon à 26,90 €

Assimil-Hongrois de poche

Voir le livre sur Amazon à 9,00 €

Guide du Routard - G'Palémo

Voir le livre sur Amazon à 5,00 €

Notre blog Handilol fait partie du programme Partenaire Amazon. Cela signifie que si vous effectuez un achat sur Amazon après avoir cliqué sur l'un de nos liens d'affiliation, il se peut que nous percevions une petite commission, sans que cela ne vous coûte plus cher. C'est un moyen simple de nous soutenir pour vous proposer toujours plus de contenu gratuit : merci par avance !

Épingler sur Pinterest

Attendez ! Ne partez pas encore !

Ce guide de voyage vous a plu ? Merci de soutenir notre travail !

  • Aidez-nous à compléter notre guide et à le mettre à jour pour qu'il aide d'autres lecteurs à mobilité réduite, en nous partageant par mail toute information utile.
  • Donnez une note sur 5 au guide en cliquant sur les étoiles ci-dessus ;
  • Partagez-le sur les réseaux sociaux ou envoyez-le par mail ;
  • Réservez votre prochain hébergement via nos liens Booking ;
  • Faites un don à notre association, y compris un euro symbolique !
  • Faites vos achats sur Internet avec l'extension Prizle et les commissions des sites marchands seront reversées à notre association sous forme de don, sans que cela ne vous coûte 1 centime !

Merci pour votre précieux soutien, nous avons besoin de vous pour continuer à promouvoir le tourisme accessible PMR !

Rudy et Julien 🙂🙂