Faire du ski quand on est en fauteuil roulant, une idée improbable ?! Bien au contraire, puisque de plus en plus de stations de sports d’hiver proposent désormais cette activité adaptée aux personnes à mobilité réduite !

Si vous n’avez encore jamais eu la chance de pratiquer le handiski, cet article est pour vous ! Je vais vous raconter le déroulement d’une session, mes craintes avant de me lancer pour la première fois (craintes qui se sont vite dissipées, je vous rassure !), et surtout, le plaisir immense que j’ai eu à dévaler les pentes aux côtés de Julien, qui a été lui-même très ému de partager ce moment ensemble !

Note : par souci de transparence, nous vous informons que cet article n’est pas sponsorisé. S’il est vrai que l’association Anaé nous a invités à tester gratuitement le ski-assis, la seule contrepartie demandée était de réaliser des Facebook lives pour l’aider à promouvoir son centre de vacances adaptées. Notre avis se veut le plus sincère et réaliste possible afin que vous puissiez décider si l’activité handiski vous convient, conformément à notre ligne éditoriale et aux valeurs de notre association.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

1. Séjour à la montagne en fin de saison : des températures plus douces !

Je ne suis pas prêt d’oublier notre premier séjour à la montagne en avril 2019, dans le village de Pralognan-la-Vanoise, situé dans les Alpes. Jusqu’à présent, nous avions toujours émis des réserves à aller à la neige. En effet, du fait de ma position immobile sur mon fauteuil roulant, je suis particulièrement sensible au froid et je ne peux pas rester longtemps dehors en hiver. J’ai même tendance à ne pas trop sortir de chez moi pendant cette saison : j’imagine que vous comprenez parfaitement de quoi je parle !

Mais ça, c’était avant de savoir que pendant le mois d’avril, il y a toujours de la neige et les températures sont plus agréables ! Lors de notre séjour, il a fait jusqu’à 9 degrés et en étant bien habillé, c’était tout à fait supportable ! A vrai dire, j’ai même pris beaucoup de plaisir à me retrouver dehors sous les flocons de neige !

L’objectif majeur de ce séjour était de tester le ski-fauteuil pour la première fois. Je n’aurais jamais cru possible de pouvoir pratiquer cette activité en raison de mon handicap mais c’était sans compter sur l’expertise des membres de l’association Anaé !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

2. Pratique du ski-fauteuil avec l’association Anaé

Nous avons passé une semaine au centre de vacances adaptées de l’association Anaé. Cet hébergement collectif labellisé Tourisme & Handicap propose 23 chambres accessibles PMR ainsi que des activités de montagne adaptées, parmi lesquelles des balades en chiens de traîneaux, du curling en fauteuil roulant ou encore du handiski.

L’Anaé dispose de différents modèles de ski-fauteuils qui s’adaptent au degré d’autonomie de chaque personne. Il est possible de réserver des sessions de une à trois heures d’activité qui comprennent un pilote spécialisé et formé, le matériel et le forfait pour accéder aux pistes. Vous trouverez plus d’informations sur les tarifs et les options disponibles sur le site Internet de l’Anaé. Bon plan pour toutes les personnes qui accompagnent une personne en fauteuil et son moniteur : les forfaits ski vendus par l’Anaé sont 20% moins cher qu’en station !

Personnellement, j’ai des difficultés motrices au niveau des membres inférieurs et supérieurs, et je n’ai pas beaucoup d’équilibre. C’est donc le tandem-ski qui correspondait le plus à mon handicap.  

Il s’agit d’un fauteuil doté de bons amortisseurs et posé sur deux grands skis, qui permet de profiter des joies de la glisse tout en restant assis et immobile. A l’arrière, le pilote ancre ses pieds dans des cales, directement sur les skis. C’est le balancement de ses jambes qui donne la direction au fauteuil.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Quelques semaines plus tôt, j’avais eu un premier aperçu du handiski dans un très beau reportage du Magazine de la Santé. Des journalistes avaient suivi des vacanciers lors de leur séjour à Pralognan-la-Vanoise avec l’Anaé et tous étaient ravis de leur session de ski fauteuil. J’avais hâte d’être à leur place à mon tour !

3. Installation dans le fauteuil-ski et première montée en télésiège

Nous avons eu beaucoup de chance ce vendredi 5 avril puisqu’un grand ciel bleu et un beau soleil nous ont accompagnés pour skier ! Bien sûr, Julien était aussi de la partie : je crois qu’il était encore plus impatient que moi de dévaler les pistes ! En effet, je dois avouer que j’avais tout de même un peu d’appréhension…

Mes inquiétudes portaient essentiellement sur le fonctionnement du télésiège lorsque l’on est à bord du fauteuil-ski et sur les chocs potentiels que je pourrais subir lors de la descente des pistes. Heureusement, c’est Gillian, l’un des premiers pilotes fauteuil-ski de l’Anaé, qui s’est occupé de moi ce jour-là ! Dès que nous nous sommes rencontrés, il s’est montré très rassurant et je me suis tout de suite senti en confiance !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Une fois au pied de la piste, je me suis positionné avec mon fauteuil roulant électrique juste à côté du fauteuil-ski, dont l’assise était un peu plus basse que l’assise de mon fauteuil.

Julien et Gillian m’ont transféré de l’un à l’autre en me prenant sous les bras et sous les jambes.

Puis Gillian m’a enveloppé d’une grande housse qui allait de mes pieds à ma poitrine, et m’a sécurisé en serrant bien fort les sangles. Je me suis senti comme un énorme saucisson bien ficelé ! lol

Impossible de m’enfuir à présent !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Lorsqu’on arrive devant l’entrée du télésiège, il y a différents portillons. L’un d’entre eux est plus large, afin de permettre aux personnes en fauteuil-ski de passer plus facilement.

Pour assoir le fauteuil sur le banc du télésiège, le tandem-ski est doté d’un système qui lui permet de passer de la position ski à la position verticale, et inversement. 

Ce fonctionnement est très ingénieux, toutefois je dois dire que j’ai ressenti un choc à chaque fois que le fauteuil-ski reprenait la position assise.

Ce n’était pas une douleur insurmontable, mais je ressentais le coup pendant deux-trois minutes environ. Je préfère vous prévenir au cas où vous soyez sensible du dos comme moi. Dans ce cas, n’hésitez pas à le signaler au moniteur : il demandera à la personne qui s’occupe des remontées mécaniques de ralentir la vitesse du télésiège, afin de vous asseoir le plus lentement possible.

Pour que vous ayez une idée du fonctionnement, vous pouvez regardez le Facebook live sur l’activité handiski que nous avons filmé en direct, ou encore la courte vidéo qui suit réalisée par Julien.

4. Le ski-fauteuil : une avalanche de sensations fortes !

Dès les premiers mètres de glisse, les sensations avec le tandem-ski étaient déjà au rendez-vous ! Et ce, sous les yeux de Julien, qui était le plus heureux et le plus ému des grands-frères !

Gillian m’a fait commencer en douceur sur une piste bleue avec des virages longs et une vitesse modérée. Cela m’a permis de me sentir rapidement rassuré et en sécurité. Le plus impressionnant était de se trouver quasiment à hauteur du sol, ce qui favorisait la sensation de vitesse !

N’hésitez pas à dire à votre pilote si vous trouvez que la vitesse est trop rapide ou si vous ne vous sentez pas bien lors des premières descentes. Il adaptera alors sa conduite selon votre ressenti. De la même manière, si vous avez envie de sensations encore plus fortes, dîtes-le lui et il lâchera les chevaux !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Nous avons continué avec une autre piste bleue, tout en augmentant la cadence petit à petit. Les virages sont devenus tout à coup plus courts !

Après une bonne heure d’adaptation, je me suis senti de plus en plus confiant. Il était temps pour moi de me lancer sur une piste rouge ! Au sommet de cette dernière, j’avais l’impression de me trouver dans des montagnes russes, au moment fatidique où le véhicule s’apprête à se jeter dans le vide ! Effectivement, je n’ai pas tardé à décoller de mon siège (façon de parler, je vous rassure !) et mon cœur s’est mis à battre très fort (dans le bon sens, je vous rassure une nouvelle fois ! lol).

J’ai pris une vraie dose d’adrénaline pendant toutes ces descentes et c’était tellement fantastique !

De son côté, Julien a eu bien du mal à nous suivre… Il se débrouille pourtant plutôt bien en ski mais nous allions tellement vite avec Gillian qu’il n’arrivait pas toujours à nous rattraper !

De plus, il tenait absolument à immortaliser cette session de ski-fauteuil en faisant des vidéos. Mais comme nous n’avons pas de caméra de type GoPro, il lui était compliqué de me filmer en skiant et en tenant son smartphone en même temps !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

5. Le handiski : une activité adaptée PMR à tester absolument !

Cette matinée de ski-fauteuil a vraiment été magique et restera un très grand souvenir pour moi, mais aussi pour Julien qui rêvait de faire du ski à mes côtés !

Beaucoup de sentiments se sont mêlés en moi tout au long des descentes : de l’émotion, du plaisir, de l’adrénaline, de la joie et de la fierté d’avoir vécu une expérience que je ne n’imaginais pas compatible avec mon handicap !

Je tiens à adresser un grand merci à l’association Anaé, ainsi qu’à Gillian, de m’avoir permis de vivre cette incroyable expérience pour la toute première fois !

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Si vous cherchez un centre de vacances à la montagne avec tous les équipements spécifiques pour la pratique d’activités adaptées, nous vous recommandons vivement de découvrir le chalet de l’Anaé et toute sa sympathique équipe ! En plus, nous avons mis en place une remise exclusive de 5% sur le tarif des séjours montagne à l’Anaé (hébergement + pension) réservée à tous nos lecteurs ! 

BON PLAN HANDILOL :  -5% SUR VOTRE SÉJOUR A L'ANAÉ

dans les deux centres à la montagne à Pralognan-la-Vanoise et à St-Sorlin d'Arves (Savoie), et dans le centre à la mer à Hyères-les-Palmiers (Var).

DEMANDEZ UN DEVIS EN VENANT DE NOTRE PART !

Remise valable toute l’année sur tous les séjours : séjours familles et individuels, séjours organisés de vacances adaptées en groupe, séjours institutionnels/ESMS/OVA, groupes sportifs, colonies de vacances et classes découvertes.

Épingler sur Pinterest

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

J’espère que cet article vous donnera envie à vous aussi de découvrir les plaisirs de la glisse en ski-fauteuil, ou qu’il vous aura rappelé de bons souvenirs si vous en avez déjà fait !

N’hésitez pas à nous raconter dans les commentaires !

Et pour organiser votre séjour au mieux, n’oubliez pas de consulter notre guide de voyage PMR de Pralognan !

Cet article vous a plu ? Merci de nous soutenir !

  • Donnez une note sur 5 à l'article en cliquant sur les étoiles ci-dessus ;
  • Partagez-le sur les réseaux sociaux ou envoyez-le par mail ;
  • Faites un don à notre association, y compris un euro symbolique !
  • Faites vos achats en ligne avec PRIZLE pour qu'une partie du montant de vos achats soit reversée sous forme de don à Handilol !
  • Réservez votre prochain hébergement via nos liens Booking ;
  • Faites un achat futur via l’un de nos partenaires : Amazon, Garé comme une merdeMobee TravelTous ErgoWheeliz.

Merci pour votre précieux soutien, nous avons besoin de vous pour continuer à promouvoir le tourisme accessible PMR !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest