Lors de notre séjour dans le Var à Hyères-les-Palmiers, nous avons testé plusieurs activités adaptées comme la baignade et le Jet-Ski PMR. Pour notre dernière journée sur place, nous avions envie de quelque chose d’original, pas forcément en lien avec la mer. Quand on s’appelle Handilol, il faut faire preuve de créativité ! Après quelques recherches sur internet, nous avons découvert l’existence d’un centre d’élevage de lamas à Six-Fours-les-Plages ! Et pour couronner le tout, Benjamin, l’éleveur, est zoothérapeute. Il pratique la lama thérapie avec les seniors et les personnes en situation de handicap ! Il n’en faut pas plus pour piquer notre curiosité : nous l’avons trouvée notre activité insolite dans le Var pour finir notre séjour en beauté !
Note : par souci de transparence, nous vous informons que cet article n’est pas sponsorisé. Notre avis se veut le plus sincère et réaliste possible afin que vous puissiez décider si cette activité vous convient, conformément à notre ligne éditoriale et aux valeurs de notre association.

1. Comment venir au centre d’élevage Var Lamas

Le centre d’élevage Var Lamas se trouve à Six-Fours-les-Plages, à environ 33 kilomètres de Hyères-les-Palmiers. Il n’y a pas d’autre solution que de venir avec son propre véhicule. Activez votre GPS car le lieu est un peu perdu ! Vous passerez par des routes assez étroites où il est difficile de croiser d’autres voitures. De plus, le revêtement n’est pas toujours en bon état ce qui peut provoquer quelques secousses. Juste après avoir franchi le portail à l’entrée, vous pourrez vous garer sur un parking privé. Si, comme nous, vous résidez au centre de vacances Anaé à Hyères, un transport adapté peut vous emmener jusqu’au lieu de destination. Attention : une fois sorti de voiture, vous roulerez uniquement sur de la terre et parfois du sable.
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

2. Présentation de Var Lamas et de la lama thérapie

Benjamin a eu un véritable coup de foudre pour les lamas dans un zoo à l’âge de 8 ans. Depuis, il a toujours rêvé d’avoir son propre élevage. Quand il nous parle de ses lamas, Benjamin a les yeux qui brillent ! Il adore ces animaux pour leur beauté et leur caractère au quotidien : ils sont élégants, calmes, sensibles et doux, dans tous les sens du terme ! Il est vrai qu’ils fournissent une laine de très belle qualité. Après avoir exercé pendant plusieurs années une activité dans un tout autre domaine, c’est en 2014 qu’il créé son institut de médiation animale pour pratiquer la zoothérapie avec ses lamas éduqués. La lama thérapie permet de travailler sur le côté affectif, le lien social, la mémoire et la motricité fine.  Benjamin fait intervenir ses lamas auprès de différents publics : personnes âgées, personnes qui souffrent de troubles du comportement et personnes en situation de handicap.  Passer un moment avec des lamas permet de créer un lien affectif avec eux car ils procurent un sentiment d’apaisement et ils redonnent confiance. C’est d’ailleurs en regardant un reportage sur Benjamin et ses lamas dans une maison de retraite que nous avons saisi l’importance et les bienfaits de la lama thérapie. C’était très émouvant de voir le bonheur apporté aux personnes âgées, qui n’ont plus l’occasion de faire un câlin souvent.
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
Etant passionné assez tôt par les animaux et le travail de la terre, Benjamin a acheté son terrain actuel il y a vingt ans environ. Il n’avait alors plus qu’à implanter son élevage de lamas. Aujourd’hui, il en compte une trentaine ! Les lamas sont des animaux résistants mais qui demandent tout de même une attention particulière. Ils peuvent rapidement montrer des signes de faiblesse s’il ne se sentent pas bien et si cela arrive, ils peuvent mourir au bout de quelques jours. En général, leur espérance de vie moyenne se situe entre 18 et 25 ans. La période de gestation des femelles dure de onze à douze mois. Les éleveurs les font mettre bas au printemps pour qu’elles et leur petit n’aient pas à subir le froid hivernal. Quant à leur alimentation, ils se nourrissent de foin. La bonne dentition d’un lama est un signe de bonne santé, il faut donc bien la surveiller ! A noter qu’en France, on compte une centaine d’élevages de lamas.
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

3. Accessibilité générale de l’établissement

Une fois descendu de voiture, on emprunte un chemin en terre puis on passe par la billetterie. Le coût de la visite est de 15 euros pour les participants et 5 euros pour les accompagnateurs (tarifs 2020). Lorsqu’on se dirige vers l’enclos des lamas, le terrain est moyennement praticable en fauteuil roulant en raison du sable et de la terre. Rudy n’a pas rencontré trop de problèmes en fauteuil électrique. Toutefois, il est impératif de venir accompagné si vous êtes en fauteuil manuel.  Benjamin est très à l’écoute et très sensibilisé au handicap. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions pour que la visite se passe dans les meilleures conditions. Si vous avez des problèmes de motricité au niveau des bras et des mains, il pourra notamment vous aider au moment du brossage des lamas. Enfin, prenez bien vos précautions avant de venir car les toilettes sèches présentes sur place ne sont pas adaptées.
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

4. Déroulé de la visite « Découverte et connaissance des lamas »

Benjamin propose une visite de 1h30 pour découvrir son élevage de lamas. Ces visites se font uniquement sur réservation et il faut envoyer un mail au préalable pour vérifier les disponibilités. Après quelques anecdotes sur les lamas, la visite de Var lamas se décompose en trois ateliers :
  • Brossage des lamas ;
  • Initiation à la randonnée sur un parcours d’obstacles ;
  • Apprentissage du filage de la laine.
Lors de notre venue, Benjamin a d’abord choisi un lama pour accompagner chaque participant. Puis il nous a montré comment faire pour brosser les animaux sans trop les embêter, le principe étant de passer la brosse au niveau du cou en allant de haut en bas. Grâce à son aide, Rudy a réussi à répéter le geste pendant tout l’atelier. Le brossage était un moment très agréable et très tendre !
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
Puis est venu le moment du deuxième atelier : l’initiation à la randonnée. Pas facile de guider son lama en le tenant par une longe et de lui faire franchir toute une série d’obstacles ! Il fallait par exemple le faire marcher dans un cerceau posé au sol, grimper sur une planche ou encore slalomer entre plusieurs piquets.  Rudy a beaucoup apprécié ce moment de plaisir en toute autonomie. Il pilotait son fauteuil roulant électrique d’une main grâce au joystick, tandis qu’il guidait le lama par la longe avec l’autre main. Même si Rudy n’a pas beaucoup de force dans les bras, le lama était entraîné automatiquement par le mouvement du fauteuil. Il a d’ailleurs refait le parcours d’obstacles à plusieurs reprises et au fil des tentatives, le lama le suivait parfaitement !
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
Pour le dernier atelier, Benjamin nous a fait une démonstration de tricot à partir de la laine de lama. Mieux vaut être délicat et faire preuve de patience pour arriver à un résultat satisfaisant ! Dans le cas de Rudy, les gestes à reproduire n’étaient pas aisés en raison de son handicap moteur. Mais une fois encore, il a pu compter sur l’aide de Benjamin !
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

5. Témoignage de Rudy sur son expérience

Je tiens à remercier Benjamin pour son accueil chaleureux et la bienveillance dont il a fait preuve à mon égard, pour m’aider à réaliser les différents ateliers. Tout comme Julien, j’ai eu un énorme coup de cœur pour cette visite ! Nous avons adoré être au contact des lamas qui sont des animaux adorables : il est bien loin le cliché des lamas qui crachent! Bien évidemment, cela nous a aussi beaucoup touchés d’apprendre à quel point le lama peut apporter de la joie et redonner confiance aux personnes en situation de handicap. Je peux en témoigner après « lamatinée » que nous avons passée ! Le simple fait de câliner mon lama m’a ému et m’a apporté un véritable sentiment de bien être. La douceur de sa laine y est pour beaucoup ! De plus, j’étais le plus heureux du monde au moment où je me promenais avec mon lama en même temps que je conduisais mon fauteuil ! On n’a pas souvent l’occasion de faire ça lol Julien a d’ailleurs dit quelque chose de très juste à la fin de la visite : il s’est vraiment passé quelque chose entre mon lama et moi pendant cet atelier ! Si vous séjournez dans le Var pour vos prochaines vacances, nous vous invitons vivement à visiter l’élevage de lamas de Benjamin. Vous ne serez plus la même personne après avoir côtoyé ces animaux ! Et si vous avez peur, rassurez-vous : les lamas sont très bien éduqués et ils vous apporteront beaucoup d’affection !
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

6. Notre avis général sur Var Lamas

😄 On a aimé

  • L’accueil, la gentillesse et la bienveillance de Benjamin ;
  • Approcher des lamas de près pour les caresser et leur faire des câlins (ils sont trop doux!) ;
  • Voir Rudy promener son lama en toute autonomie ;
  • Les anecdotes de Benjamin sur les lamas, toutes plus intéressantes les unes que les autres.
 

🙃 On a moins aimé

  • Le terrain naturel fait de sable qui peut rendre la circulation difficile en fauteuil roulant ;
  • Ne pas pouvoir faire de pause toilettes. Mais nous n’en tenons absolument pas rigueur à Benjamin qui fait tout avec ses propres moyens. 

Cet article vous a donné envie de venir faire cette activité totalement insolite ? Dites-nous dans les commentaires ce que vous avez ressenti en côtoyant les lamas de Benjamin !

Si vous cherchez d’autres idées d’activités pour agrémenter votre séjour, n’oubliez pas de consulter notre guide de voyage PMR de Hyères les Palmiers !

Épingler sur Pinterest

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Cet article vous a plu ? Merci de nous soutenir !

  • Donnez une note sur 5 à l'article en cliquant sur les étoiles ci-dessus ;
  • Partagez-le sur les réseaux sociaux ou envoyez-le par mail ;
  • Faites un don à notre association, y compris un euro symbolique !
  • Faites vos achats en ligne avec PRIZLE pour qu'une partie du montant de vos achats soit reversée sous forme de don à Handilol !
  • Réservez votre prochain hébergement via nos liens Booking ;
  • Faites un achat futur via l’un de nos partenaires : Amazon, Garé comme une merdeMobee TravelTous ErgoWheeliz.

Merci pour votre précieux soutien, nous avons besoin de vous pour continuer à promouvoir le tourisme accessible PMR !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest