L’heure est aux vacances post déconfinement et cet été, on visite la France comme dit le slogan ! Ca tombe bien : nous avons la chance d’habiter Lyon et la région Auvergne-Rhône-Alpes regorge de lieux magnifiques à explorer.

D’ailleurs, cela fait quelques temps que nous avons en tête de découvrir le Puy-en-Velay pour assister au Puy de Lumières, spectacle estival qui illumine les façades des principaux monuments de la ville à la nuit tombée.

Visiter le Puy-en-velay en fauteuil roulant : tel est donc le défi que nous nous sommes lancés ce mois de juillet 2020 ! Un défi car étant donné la topologie particulière de la ville qui a été édifiée sur un ancien volcan, nous ne sommes pas certains de pouvoir la parcourir en fauteuil avec ses rues en pentes et ses nombreux pavés.

Mais pas de panique ! Les altiligériens (c’est le nom que l’on donne aux habitants de la Haute-Loire) ont à coeur d’accueillir au mieux tous les publics, notamment les personnes en situation de handicap. Ils ont donc prévu de nombreux aménagements pour que chacun profite des spécialités locales.

Finalement, notre séjour s’est déroulé à la perfection et nous sommes ravis de vous proposer une sélection d’idées de visites et d’activités accessibles en fauteuil roulant au Puy-en-Velay et aux alentours. Attention ! Il vous faudra bien plus qu’un week-end pour avoir le temps de tout faire !

Note : par souci de transparence, nous vous informons que cet article est sponsorisé par Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme qui a assuré l’intégralité des frais de notre séjour au Puy-en-Velay et aux Estables.

Ce partenariat ne remet absolument pas en cause notre liberté d’expression et notre compte-rendu se veut le plus sincère et réaliste possible, afin que vous puissiez décider quelles activités vous pourrez faire, conformément à notre ligne éditoriale et aux valeurs de notre association.

1. Visite guidée du centre historique avec l’office de tourisme du Puy-en-Velay 

Pour découvrir la ville du Puy et son histoire, quoi de mieux qu’une visite guidée organisée par l’office de tourisme ? Nous retrouvons Jean-Paul Grimaud, le directeur, en face de l’office. Monter jusqu’à ce dernier est déjà un exploit en soi car la rue qui mène à l’entrée est en pente et recouverte d’énormes pavés ! Heureusement, Rudy est en fauteuil roulant électrique mais mieux vaut être prudent.

Il n’existe pas de circuit adapté pour les personnes à mobilité réduite. Jean-Paul nous propose donc de faire la visite traditionnelle, et de lui dire lorsque cela devient trop compliqué pour nous.

Notre itinéraire démarre sur la célèbre place du Plot, qui est aussi le point de départ du chemin vers St-Jacques-de-Compostelle. Nous remontons en direction du Centre d’enseignement de la Dentelle du Puy et faisons une pause dans la rue des Tables. La Cathédrale Notre-Dame-du-Puy nous paraît bien loin et inaccessible d’où nous sommes !

Jean-Paul nous fait alors bifurquer sur la droite : la rue Adhémar de Monteil a pour particularité de comporter une bande de pavés qui ont été soigneusement sciés fin 2017, à l’occasion de travaux de réfection et d’enfouissement des réseaux d’alimentation électrique et d’éclairage public. Le revêtement plat et lisse permet donc aux personnes à mobilité réduite de se déplacer plus facilement ! (photo à droite ci-dessous)

 

Une fois en haut, Rudy doit affronter les plus gros pavés du circuit pendant 300 mètres, jusqu’à ce que nous rejoignions enfin l’entrée de la Cathédrale Notre-Dame du Puy. Pour les personnes qui souhaitent éviter ce parcours très difficile en fauteuil, sachez qu’il est possible de venir en voiture jusqu’au parking situé vers la Cathédrale.

A l’intérieur de l’édifice religieux, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, nous découvrons avec étonnement que les marches du grand escalier de la Cathédrale (situé sur le côté opposé) mènent directement à l’intérieur. Voilà qui est original ! Je suis également surpris de retrouver des similitudes dans la construction avec la Mezquita de Cordoue. En effet, la Cathédrale a de multiples influences, parmi lesquelles l’Espagne mauresque.

Le Cloître n’est malheureusement pas accessible, à notre grand regret car il a l’air magnifique.

De retour dehors, nous levons la tête et apercevons au loin la Statue Notre-Dame de France qui domine la ville du Puy-en-velay depuis 1860, en haut du Rocher Corneille. Nous aurions aimé l’approcher plus mais ce n’est pas possible. Etant donné le caractère historique de la ville dans laquelle nous nous trouvons, nous sommes déjà très heureux d’avoir pu arriver jusque là en fauteuil électrique !

Pour en savoir plus sur les visites guidées proposées par l’office :

2. Visite virtuelle au Rocher Saint-Michel d’Aiguilhe

Après avoir visité la Cathédrale Notre-Dame du Puy, vous comprendrez aisément que nous ne nous sentons pas le courage de faire le chemin inverse sur les pavés afin de redescendre dans la ville basse ! Pour les personnes qui le peuvent, il est possible d’emprunter la rue Saint-Mayol pour rejoindre la cour de l’Hôtel des Lumières. A l’intérieur, un ascenseur moderne descend directement au pied des marches de la Cathédrale, rue Bec de lièvre. Attention toutefois car la rue Saint-Mayol est très pentue et faite de pavés et de dévers. C’est très sportif en fauteuil roulant et très dangereux : nous l’avons fait une fois mais ne reprendrons pas ce risque. Direction ensuite le Rocher Saint-Michel d’Aiguilhe, élu 4ème monument préféré des français en 2014. Si vous êtes en voiture, n’hésitez pas à vous garer au plus près. Si vous faites la visite guidée de l’office de tourisme comme nous, vous apprécierez de rouler enfin en fauteuil sur des routes goudronnées ! Mais attention car le dénivelé est important et le chemin descend constamment. 

Il faut gravir 268 marches pour atteindre la Chapelle qui surplombe le Rocher Saint-Michel. Depuis juin 2019, de nouveaux espaces scénographiques ont été inaugurés afin d’améliorer l’accessibilité du site. Ainsi, il est désormais possible de faire une visite virtuelle de la Chapelle !

Au premier étage, nous nous retrouvons face à un écran géant incurvé. Sébastien Falcon, le régisseur du site, commente la visite tout en manipulant un joystick qui lui permet de se déplacer dans l’écran. En quelques secondes, nous voilà projetés au sommet du Rocher et nous découvrons la Chapelle comme si nous y étions !

Nous saluons cette prouesse technique et encourageons vivement d’autres lieux difficiles d’accès à prendre exemple ! Certes, tous les professionnels n’ont pas les moyens financiers et matériels de mettre en place un tel procédé. Mais comme nous le disons souvent, une simple visite virtuelle sur un ordinateur portable ou une tablette peut déjà apporter beaucoup aux visiteurs à mobilité réduite, à défaut de se déplacer physiquement dans tout le bâti.

Pour en savoir plus sur le Rocher Saint-Michel :
  • Consultez le site internet officiel ;
  • Regardez notre Facebook live ci-dessous pour avoir un aperçu de la visite virtuelle.

3. Le centre de la dentelle labellisé Tourisme & Handicap

La dentelle aux fuseaux est l’une des traditions du Puy-en-Velay et elle est inscrite dans la liste des métiers d’art français au Ministère de la Culture. Elle consiste à tisser et à tresser des fils manuellement, pour réaliser des pièces fines comme des mouchoirs, des napperons ou encore des aubes religieuses. Bien que l’origine exacte de la dentelle ne soit toujours pas connue à ce jour, beaucoup considèrent le Velay comme son berceau. Un passage au Centre d’enseignement de la dentelle est donc obligatoire pour en savoir plus sur cet art ! 
Aujourd’hui, c’est la souriante Morgan qui nous accueille. La visite commence dans la salle de projection avec un petit film explicatif. Puis nous poursuivons par le musée au premier étage et une démonstration par une dentellière. Ses gestes sont vifs et précis, et sa réalisation des plus soignées. Quel talent ! Nous profitons de notre visite pour échanger avec Morgan et en apprendre un peu plus sur les lieux. Le Centre est labellisé Tourisme & Handicap pour les quatre déficiences et nous avons été agréablement surpris de découvrir qu’un monte escaliers a été mis en place pour aller au premier étage ! C’est très rare de voir un tel aménagement dans un si petit lieu, d’autant plus que cela a un coût non négligeable. Mais le centre tient à accueillir tous les publics, notamment lors de ses cours d’initiation et de perfectionnement à la dentelle aux fuseaux. Chaque année, l’équipe réfléchit à de nouvelles améliorations en faveur des personnes en situation de handicap. En 2021, un nouveau film de présentation devrait voir le jour, accessible cette fois aux personnes déficientes auditives. Bravo pour ce bel engagement !
Pour en savoir plus sur le Centre d’enseignement de la dentelle au fuseau :

4. Le musée Crozatier, Trophée d’or 2019 du tourisme accessible 

Le Musée Crozatier fait partie des incontournables lors d’un séjour au Puy-en-Velay !

Il propose 4 galeries d’exposition :

  • la galerie historique (de la Préhistoire à la Renaissance en Haute-Loire) ;
  • la galerie du Velay (oeuvres liées à la Vierge Noire et à la dentelle) ;
  • la galerie des beaux-arts (peintures et sculptures du 15ème au 20ème) ;
  • la galerie des sciences (fossiles, minéraux, animaux naturalisés).

Le musée vient de rouvrir après huit années de travaux et l’accessibilité a été complètement repensée

Les allées sont larges pour circuler en fauteuil roulant, il y a deux ascenseurs, quatre wc avec les deux sens de transfert…

Pour les personnes malentendantes, l’accueil est équipé d’une boucle à induction magnétique et des visites guidées en langue des signes française (LSF) sont proposées régulièrement. Dans une salle, on trouve notamment une vidéo doublée en LSF (voir photo ci-dessous).

Les personnes déficientes visuelles se voient remettre un livret de visite spécifique à l’accueil, afin de faciliter leur découverte du musée.

Dans certaines salles, des reproductions d’oeuvres ont été réalisées pour les découvrir par le toucher.

Nous avons particulièrement aimé la reproduction du tableau « La Vierge au manteau » (voir photo ci-dessous). C’est un très bel exemple de ce qu’il est possible de faire pour rendre une oeuvre accessible aux personnes non ou mal voyantes.

Pour les personnes en situation de handicap psychique, une attention particulière a été portée à la signalétique ainsi qu’aux cartels, ces petits écriteaux placés à côté des oeuvres.

Dans le circuit permanent, une vingtaine de cartels « classiques » ont été doublés de cartels simplifiés, avec un texte raccourci et plus facile à comprendre. De plus, ils sont rédigés avec une police bâton et de couleur contrastée par rapport au fond. 

Cela peut aussi être utile aux enfants et aux personnes déficientes visuelles, c’est donc un réel plus pour tous les visiteurs du musée !

Le musée étant très grand, nous vous conseillons de faire une visite guidée. Cela vous permettra de voir les oeuvres principales en deux heures environ et de bénéficier des explications d’un guide. Nous remercions particulièrement la nôtre qui a rendu notre visite vraiment passionnante !

Parmi nos coups de coeur :

  • les deux sarcophages, que nous ne nous attendions pas à trouver ici ! ;
  • les statues des quatre soldats en bois (ces sculptures sont magnifiques et il est difficile de croire qu’il s’agit bien de bois !) ;
  • le tableau représentant la défaite de Vercingétorix devant Jules César, pour son incroyable jeu de lumières.

Pour terminer, dans une des salles du Velay, nous avons été surpris de voir un marchepieds devant certaines vitrines. Les enfants et les personnes de petite taille peuvent ainsi voir le contenu sans aide. Le Musée a vraiment pensé à tout !

Nous comprenons mieux pourquoi le Musée Crozatier a reçu le Trophée d’or du tourisme accessible en 2019. C’est un véritable modèle en la matière. Toutes nos félicitations aux équipes et un grand merci pour tout ce que vous faites !

Pour en savoir plus sur le Musée Crozatier : Note : la rubrique handicap se trouve actuellement dans « Votre venue / Préparez votre visite groupe », ce qui n’est pas très intuitif. Avis au webmaster !

5. La balançoire PMR du jardin Henri Vinay

Profitez de votre visite au Musée Crozatier pour faire une promenade au jardin Henri Vinay juste à côté. Ce parc de 4,3 hectares est surnommé « fer à cheval » par les ponots (les habitants du Puy) en raison de sa forme particulière en hémicycle. 

Le revêtement des allées n’est pas idéal en fauteuil roulant et il faut bien choisir son chemin pour éviter des passages avec trop de sable ou quelques marches.

En dehors de ces désagréments, il est agréable de se balader dans cet environnement très vert et de faire une pause sur un banc près du bassin central, pour voir passer les canards et les cygnes.

Le parc abrite plusieurs espèces d’animaux. Nous ne sommes pas très fans des espaces clos dans lesquels certains évoluent mais les jeunes visiteurs apprécieront sans doute de voir des daims et des chèvres naines !

Enfin, une belle surprise attend les visiteurs en fauteuil roulant dans l’aire de jeux pour enfants : une balançoire accessible PMR ! Inaugurée début 2020, cette balançoire dispose d’une rampe pour rentrer à l’intérieur et peut supporter jusqu’à 350 kg. En plus de son côté récréatif, elle a une véritable portée éducative. Ainsi, tous les enfants peuvent jouer ensemble, quelles que soient leurs différences.

Un bel exemple d’inclusion que Rudy s’est empressé de tester avec beaucoup de plaisir !

6. Le spectacle du Puy de Lumières 

De plus en plus de villes mettent en lumières les façades de leurs monuments emblématiques à la tombée de la nuit. C’est le cas du Puy-en-Velay qui, pour la quatrième année consécutive, lance son spectacle estival Puy de lumières

C’est un bon moyen d’attirer de nouveaux touristes et nous les premiers, nous l’avouons, avons eu envie de venir au Puy grâce à un magazine qui vantait la beauté de cet événement !

Certes, ce n’est pas la Fête des lumières à laquelle nous sommes habitués à Lyon. Mais tout de même ! Les différentes scénographies qui investissent la ville chaque soir à la nuit tombée sont belles à regarder et nous plongent agréablement dans les traditions et les légendes du Puy-en-Velay.

Le Rocher Saint-Michel en est sans doute l’un des plus beaux exemples, lui qui se pare de mille feux lorsque la lave du volcan jaillit et que le dragon vient défier l’Archange Saint-Michel, avant d’être terrassé par le chevalier ailé.

Si vous venez en semaine comme nous, vous ne connaîtrez pas les bains de foule et profiterez des différentes scénographies sans vous sentir oppressé. Mieux encore : n’hésitez pas à répartir le spectacle sur deux soirées ! Comme les sites mis en lumière se trouvent dans différents lieux de la ville, cela vous évitera d’avoir trop de distance à parcourir.

Dernière astuce : téléchargez l’appli mobile Puy de Lumières et emmenez des écouteurs. Vous entendrez mieux les musiques car sur place, le volume sonore est extrêmement faible. C’est le seul point noir que nous avons relevé et qui ne nous a pas permis d’apprécier le spectacle dans toute sa splendeur.

Nous comprenons les riverains qui ont demandé aux organisateurs de baisser le son : n’oublions pas que les spectacles sont joués non stop chaque soir jusqu’à minuit, pendant tout l’été ! Mais peut-être serait-il possible d’augmenter le son pour les toutes premières représentations, ou seulement certains soirs ? 

Pour en savoir plus sur le Puy de Lumières :

7. Scénographies à l’Hôtel des Lumières

En complément de l’événement Puy de Lumières, une nouvelle attraction a été lancée cet été 2020 : l’Hôtel des Lumières. Ce spectacle se trouve au centre d’art numérique de l’ensemble Cathédrale Hôtel-Dieu. Les places sont limitées pour chaque créneau horaire et il est impératif d’acheter ses entrées au plus tôt, sur place, à l’office de tourisme ou sur le site internet officiel. Le jour J, nous nous présentons au 2 rue Bec de lièvre, la rue située au pied des marches qui mènent à la Cathédrale Notre-Dame du Puy. Un interphone permet aux visiteurs à mobilité réduite de se signaler. Un agent vient ensuite nous chercher et nous conduit aux ascenseurs qui mènent à l’étage. Puis c’est parti pour deux spectacles d’immersion de 20 minutes environ chacun. La première scénographie s’intitule « Jusqu’au coeur de la Terre » et nous fait voyager dans différents environnements. La voie lactée, le monde sous-marin ou encore les strates de roches au plus profond de la terre… Des murs au sol, la salle dans laquelle nous nous trouvons prend vie dans sa totalité pour un véritable voyage à 360 degrés !

Le deuxième spectacle, « Lumières impressionnistes », met en avant les tableaux de grands peintres tels que Cézanne, Monnet et Renoir. Pour harmoniser l’ensemble, la bande sonore est également d’époque. 

Le ballet visuel et auditif auquel nous assistons est enivrant et nous transporte joyeusement dans la deuxième moitié du 19ème siècle. Les galeries d’art défilent sur les murs et les tableaux dansent devant nos yeux amusés, comme si nous visitions un musée !

Nous sommes conquis par ce deuxième spectacle qui nous paraît plus abouti que le premier.

Si l’Hôtel des Lumières fonctionne bien pour cette première édition, ce dont nous ne doutons pas, il sera renouvelé les années suivantes. Comme ses concepteurs, nous pensons qu’il y a là un véritable potentiel.

Il serait d’ailleurs intéressant de réfléchir en amont aux prochaines scénographies avec des associations du monde du handicap. Certains points pourraient être améliorés, comme par exemple la présence d’un fil conducteur plus explicite entre les différentes scènes (spectacle 1). L’apparition de mots-clés pourrait également permettre de mieux suivre le déroulé, y compris pour les plus jeunes.

Pour en savoir plus sur l’Hôtel des Lumières :

8. Marché traditionnel et restaurants pour goûter aux spécialités locales

L’un des intérêts de visiter une ville et une nouvelle région, c’est de se faire plaisir en goûtant les spécialités locales. Et au Puy-en-Velay, il y a le choix !

Le samedi matin, c’est jour de marché sur la place du Plot. Les étals regorgent de produits locaux : fruits et légumes, charcuterie, miel, pain, tisane et confitures… Mais s’il y a bien un produit phare à retenir, c’est « le Velay », un fromage fermier au lait cru de vache. Son affinage est assuré par un acarien appelé « artison » (« artisou » en patois) qui lui donne un goût et un aspect unique.

Les restaurants sont aussi un excellent moyen de goûter des mets typiques. En plus, ils sont souvent bien accessibles en fauteuil roulant.

A l’ibis Kitchen Restaurant situé près du Rocher Saint-Michel, nous avons mangé une truite du Vourzac accompagnée des célèbres lentilles vertes du Puy. C’était délicieux, tout comme la tarte aux fraises qui a suivi pour le dessert !

A la brasserie La Distillerie, Rudy a savouré un burger auvergnat au St-Nectaire, tandis que je me suis régalé de foie gras maison accompagné d’une compotée de myrtilles et de toasts de pain de mie aux lentilles du Puy !

Pour notre dîner au P’tit Chalet du Mézenc, nous avons découvert le saucisson chaud accompagné de sarasson, une spécialité fromagère réalisée à partir de babeurre. Encore un régal !

Bref, les expériences culinaires ne manquent pas au Puy-en-Velay !

D’ailleurs, si vous souhaitez varier un peu les plaisirs et que vous en avez un peu marre des lentilles, nous vous conseillons le restaurant grec Apollonel à côté du Centre de la dentelle, ou encore les tapas de 7 Instant pour un sympathique apéritif dînatoire en terrasse dans la ville basse.

Enfin, si vous cherchez une pause sucrée pour le goûter, essayez la glace à la verveine chez les Bios givrés rue des Tables. C’est un peu particulier mais original ! 

Lors de notre escapade au village des Estables, nous avons goûté le Fin Gras du Mézenc, très fondant en bouche. Bien sûr, les gourmands que nous sommes n’ont pas pu résister à l’appel de la tarte aux châtaignes pour le dessert !

9. Vol adapté PMR en parachute ascensionnel au Paraclub du Puy

Il y a beaucoup à voir au Puy-en-Velay mais il y a aussi plein d’activités accessibles aux personnes à mobilité réduite à tester dans les environs proches !

A seulement 15 km du centre-ville, le Paraclub du Puy propose des vols adaptés PMR en parachute ascensionnel dans l’aérodrome de Loudes.

Nous avons été invités à visiter les locaux de ce club sportif qui est le seul club para de France à détenir la marque Tourisme & Handicap pour les 4 principales déficiences.

Effectivement, tout est bien accessible et il y a même des dortoirs avec des salles-de-bain PMR. 

Comme nous ne sommes pas de grands adeptes des sensations fortes, nous n’avons pas souhaité tester l’expérience du parachute ascensionnel. En revanche, nous étions ravis d’assister à une démonstration !

Comme souvent dans ce genre d’activités, le transfert depuis le fauteuil roulant jusqu’au véhicule est délicat. Il est préférable de pouvoir effectuer quelques pas ou d’être un poids plume afin d’être porté par quelques gros bras !

Mais ensuite, quel plaisir ce doit être que de tournoyer dans le ciel, à l’image du passager à mobilité réduite que nous avons regardé s’envoler et qui est revenu avec un sourire radieux !

Pour en savoir plus sur cette activité adaptée :
  • Consultez le site internet du Paraclub du Puy ;
  • Regardez la vidéo ci-dessous que nous avons réalisée d’un vol en parachute ascensionnel.

10. Cani rando, balade avec un âne et luge 4 saisons au village des Estables

A une demi-heure de route environ du Puy-en-Velay se trouve le village de montagne les Estables. C’est l’occasion de prendre un bon bol d’air frais et de tester de nouvelles activités accessibles aux personnes à mobilité réduite !

Nous commençons la journée par une randonnée en cani-rando en compagnie du sympathique Enguerran, responsable de la structure Marzoé Nature. C’est lui qui pilote le kart dans lequel Rudy vient d’être transféré le temps de la promenade. Quant à moi, je les suis sur une trottinette tractée par des chiens.

C’est une première pour nous et nous sommes ravis de ce moment en compagnie des huskies ! En plus, le cadre est magnifique, ce qui contribue agréablement à la réussite de cette randonnée. 

Après une savoureuse pause déjeuner chez les Fermiers du Mézenc pour goûter au Fin gras, nous démarrons l’après-midi en compagnie de Sylvie et de son adorable âne, Myrtille. Sylvie nous parle d’abord des ânes en général et nous apprend à brosser Myrtille correctement. Puis nous partons en balade au milieu de beaux paysages. Sylvie confie la longe de Myrtille à Rudy pour que ce soit lui qui guide l’âne sur le chemin. Lui qui n’a pas beaucoup d’autonomie en raison de son handicap moteur assez lourd, c’est un beau moment car cela le rend acteur et lui donne confiance.
L’après-midi se poursuit avec une activité totalement insolite : la luge 4 saisons du Lugik Parc ! Située sur les hauteurs du village des Estables, cette attraction fait le bonheur des locaux et des touristes de tous âges depuis maintenant un an. Les luges biplaces se trouvent sur des rails rehaussés au même niveau que l’assise d’un fauteuil roulant. Cela nous permet donc de transférer Rudy plus facilement à l’intérieur, avec l’aide de toute la super équipe du parc. Je prends place dans la luge à mon tour et m’assoit derrière Rudy. Sur les côtés, des commandes permettent de contrôler la vitesse pendant les descentes. Je les saisis et c’est parti pour l’aventure ! Nous ne battons pas le record de vitesse mais une chose est sûre : nous apprécions énormément ce moment de fun à toute allure ! Nous avons très rarement l’occasion de partager des attractions à sensations entre frères et nous ne sommes pas prêts d’oublier cette belle expérience ! Bravo le Lugik Parc !

Voici quelques liens utiles pour organiser votre séjour aux Estables :

11. Bonus: autres idées de visites accessibles au Puy-en-Velay

Le Puy-en Velay est une destination très riche qui a beaucoup à offrir à ses visiteurs !

En ville, faites un tour à la Maison de la Verveine. A défaut d’avoir accès à l’exposition située au premier étage sans ascenseur, profitez de l’espace dégustation au rez-de-chaussée. Vous pourrez tester des produits de la marque Pagès comme ses célèbres sirops et acheter quelques souvenirs !

Pour visiter la ville d’une autre façon, faites un tour dans le petit train touristique. Attention : si vous êtes en fauteuil roulant, il faut pouvoir plier ce dernier et être en capacité de vous transférer dans le train.

Pour les amateurs de nature et de randonnée, la voie verte de Brives-Charensac est une agréable balade d’une vingtaine de kilomètres qui offre de belles vues sur le Puy et les alentours. Nous aurions beaucoup aimé tester cette promenade, d’autant plus que le revêtement du sol en graviers fins semble bien carrossable en fauteuil roulant.

Si l’eau est votre élément, le Centre aqualudique la Vague dispose de 5 bassins intérieurs accessibles aux personnes à mobilité réduite avec un appareil de mise à l’eau.

Enfin, Distrikart à Saint-Paulien propose de faire du karting dans deux véhicules aménagés.

Nous avons indiqué tous les lieux cités dans cet article et bien plus encore dans une carte Google Maps que nous vous offrons ci-dessous.

Nous espérons que toutes ces informations vous seront utiles ! 

Chaque année, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme édite le guide des sites de la région qui ont obtenu la marque nationale Tourisme & Handicap.

Pour chacun des 12 départements, vous pouvez choisir des lieux et des prestations qui répondent à vos attentes parmi les thématiques suivantes :

  • Hébergements
  • Restaurants
  • Visites et loisirs

Téléchargez gratuitement le Guide 2020 des sites Tourisme & Handicap de la région Auvergne-Rhône-Alpes et faites le plein d’idées accessibles ! Et devinez qui est en couverture cette année ?!

    Cet article vous a donné envie de découvrir le Puy-en-Velay ? Super ! Pour organiser votre séjour au mieux, notamment en termes de transports et d’hébergements, n’oubliez pas de consulter notre guide de voyage PMR du Puy-en-Velay !

    Si vous avez déjà voyagé au Puy et que vous avez d’autres idées de visites ou d’activités, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

    5/5 - (2 votes)

    © 2012-2020 Handilol, tous droits réservés.

    Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de l’auteur.

    Épingler sur Pinterest

    Cet article vous a plu ? Merci de nous soutenir !

    • Donnez une note sur 5 à l'article en cliquant sur les étoiles ci-dessus ;
    • Partagez-le sur les réseaux sociaux ou envoyez-le par mail ;
    • Faites un don à notre association, y compris un euro symbolique !
    • Faites vos achats en ligne avec PRIZLE pour qu'une partie du montant de vos achats soit reversée sous forme de don à Handilol !
    • Réservez votre prochain hébergement via nos liens Booking ;
    • Faites un achat futur via l’un de nos partenaires : Amazon, Garé comme une merdeMobee TravelTous ErgoWheeliz.

    Merci pour votre précieux soutien, nous avons besoin de vous pour continuer à promouvoir le tourisme accessible PMR !

    2 Commentaires

    1. Danielle DEPAUX

      Bravo! Le site du Puy est très accidenté. Mais « accessible à tous  » ne signifie pas seulement aux personnes en fauteuil.

      Réponse
      • Handilol

        Vous avez raison. « accessible à tous » est un terme générique qui veut tout dire et rien dire à la fois. Notre blog étant spécialisé dans les voyages pour les personnes en fauteuil, c’est pour nous une manière d’insister sur le fait que les touristes en fauteuil peuvent accéder eux aussi à ce qui est proposé par la ville.

        Par ailleurs, vous noterez que dans le paragraphe sur le Musée Crozatier, nous avons tenu à mettre en avant différents aménagements mis en place pour les déficiences auditive, visuelle et psychique car elles méritaient vraiment d’être portées à la connaissance de nos lecteurs, même si à la base nous sommes spécialisés dans le handicap moteur. C’est aussi une manière de sensibiliser à l’accessibilité universelle 😀

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *